Du rouge à l'orange

Blog d'un adhérent du MoDem qui vient de loin…

Nous le peuple…

Posted by serge92 on 19 novembre 2009

Il y a quelquechose qui ne tourne pas rond dans notre mouvement…

 

Les faits

Le 16 novembre je reçois le mail suivant à entête du mouvement démocrate signé par deux élus de mon departement les hauts de seine :

« Chère amie, cher ami,

La « lettre ouverte » qu’Antoine Dupin vient d’adresser à François Bayrou fait beaucoup de tort à notre famille politique. Elle dessert notre mouvement départemental des Hauts-de-Seine. Elle nous fragilise en un temps où toutes nos forces devraient être dirigées vers la préparation des échéances électorales du printemps.Nous tenons à affirmer que cette lettre qui fait allusion à nos fonctions a été rédigée sans aucun contact préalable avec nous. Il est évident qu’elle s’appuie sur des rumeurs propagées ces derniers jours, dont nous attestons qu’elles sont entièrement inventées et sans aucun fondement.

Nous condamnons cette initiative et nous demandons à Antoine Dupin de revenir à une plus juste appréciation des réalités.

Bien amicalement,

Bernard Lehideux

Denis Badré »

 

Mazette ! me dis je, mais de quelle lettre parlent ils ? Je suis d’autant plus intrigué qu’Antoine Dupin ne me paraissait pas le genre d’homme à mettre le feu à notre mouvement
Je pars donc en recherche du fameux texte destructeur que je trouve d’abord sur le jdd puis sur certains blogs.
Il y a même une pétition en ligne pour la soutenir.En voici le contenu:

D’Antoine Dupin à François Bayrou
Appel de Neuilly le 15 novembre 2009

Cher François Bayrou,

La coupe est pleine au Mouvement Démocrate, le ras le bol, visible et permanent.
Assemblés à Neuilly avec des militants du Mouvement Démocrate, je suis porteur des interrogations et de la révolte qui nous animent.

Elu local dans le 92, département qui t’a toujours donné des suffrages supérieurs à la moyenne nationale, je soutiens ton combat depuis 15 ans, comme beaucoup de ceux qui m’entourent, militants de la première heure ou plus récents.

Président du Mouvement Démocrate des Hauts de Seine, fort de 3000 adhérents, je suis élu par plus de 65% des suffrages dans une élection interne libre et démocratique.

Je suis donc légitime pour te parler.

Pour le faire, j’ai choisi cette lettre ouverte. Car l’espoir suscité par l’élection présidentielle autour de ta candidature et l’ambition de faire de la politique autrement appartient aussi à tous les citoyens.

C’est donc pour les Français et avec eux que je t’interpelle.

Tu avais installé le Modem au carrefour de deux questions fondamentales dont tu étais le porte-voix : inventer un modèle de développement et de croissance soutenable et le concilier avec l’exigence de démocratie et de justice que porte la tradition française.

Cette chance historique, le Modem s’en éloigne un peu plus à chaque élection !

Pourquoi notre mouvement, conçu pour porter ce projet a-t-il heurté de nombreux écueils ; pourquoi fait-il eau de toutes parts ?

Premier écueil : pourquoi as-tu laissé à ce point disparaître la réflexion dans le parti ?

On laisse jeter aux orties une année de travail des 32 commissions thématiques internes pour nous proposer un catalogue électoral de 60 pages, pompeusement baptisé « le petit livre orange ».

Nos experts les plus éminents à commencer par Corinne Lepage, Jean Peyrelevade, Jean François Kahn prennent de la distance et on ne s’en inquiète pas !

Nous étions partis pour bâtir « le projet pour la France de demain »… Nous sommes réduits au service d’une écurie présidentielle. C’est indispensable certes, mais pas suffisant !

Par exemple : qui prépare Copenhague au Modem ? Aujourd’hui 15 novembre 2009 10H30, le site www.mouvementdemocrate.fr n’en fait même pas mention !

Deuxième écueil : pourquoi as-tu laissé s’installer la confusion dans ton Mouvement ?

Les statuts conçus et adoptés massivement par les militants affirmaient une collégialité pour permettre « la politique autrement ».

Ils étaient faits pour favoriser la rencontre harmonieuse de toutes nos sensibilités internes, pour accueillir d’autres sensibilités venues de l’extérieur, pour favoriser le débat source de créativité.

L’absence d’instrument de régulation et de discipline interne efficace, l’absence de toute ressource financière pour doter l’action militante de terrain, l’absence de soutien clair aux équipes majoritairement élues dans les départements et leur sous représentation au comité exécutif du parti ont conduit au marasme.

La fuite des militants et des électeurs est patente, comme en témoignent les mauvais résultats aux élections européennes.

Troisième écueil : pourquoi élection après élection, sacrifie-t-on systématiquement les parlementaires et les élus locaux ?

Depuis 2007, le nombre des parlementaires et des élus locaux Modem se réduit comme peau de chagrin.

Après les législatives, les municipales, les européennes, la préparation des régionales prend des airs de veillée funèbre.

De castings improbables en surprises annoncées en passant par le soutien officiel à des têtes de liste déjà désignées, la presse se fait écho de tes prises de position.

Tes conseillers ont-ils oublié que l’appel aux candidatures internes au Modem prévu par les statuts se termine aujourd’hui 15 novembre 2009 ? Il était prévu par nos textes de faire voter les militants avant d’annoncer nos têtes de liste.

Nous sommes paralysés par les querelles de personnes et les arbitrages de cour princière, sur fond de sondages calamiteux.

Qu’allons-nous proposer à la France des régions pour répondre aux besoins de nos concitoyens ?

Que demandons –nous ? Trois engagements :

• Que pour les régionales tu t’engages au respect des statuts de notre Mouvement et de la parole donnée aux militants. Pour faire de la préparation des élections un moment de transparence. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.
• Que tu t’engages à faire du Congrès d’Arras, les 5 et 6 décembre prochains un véritable moment de débat avec les militants sur l’avenir du parti et sur ses orientations.
• Que tu t’engages à mettre ton assise présidentielle évidente en phase avec les militants pour porter avec eux un projet d’espoir pour demain.

Le Mouvement Démocrate autour de toi, c’est l’expression des Français. Se couper de ta base, c’est se couper du pays.

Nous avons consacré avec enthousiasme une part importante de notre vie à ce mouvement. Nous voulons qu’il continue. Il reste peu de temps ; ne nous déçois pas ! »

 

Mon opinion

Premier constat personnel, je ne trouve pas cet appel d’une violence inouie… Je ne le vois même pas comme une remise en cause de Francois Bayrou vu qu’il est placé en position de décision.

Deuxième constat personnel: Je savais qu’il se passait des choses pas forcément très claires aux différents échelons qu’ils soient national, régional ou départemental  mais ne faisant pas parti des militants dotés d’un titre dans le mouvement, je n’en savais pas plus que çà.

D’où un certain malaise de ma part car je me rend compte que les militants de base ( le « peuple » du MoDem) est complêtement mis de côté dans la gestion de son mouvement

Loin de moi l’idée de mettre en cause les militants qui ont accepté des responsabilités au sein de notre mouvement car ils sont nécessaires à sa bonne marche et ils n’ont pas une tâche facile.
Je ne suis pas en train d’opposer les militants de base  aux « élites » de notre mouvement, je dis simplement que le fonctionnement du mouvement doit être partagé avec tous les militants qui en sont le coeur .

Alors, est il normal qu’ en tant que militant de base, je me retrouve informé par le biais d’un mail de réponse à une lettre ouverte que je ne connaissais même pas ?

Sur le fond du message d’Antoine Dupin, je n’ai pas grand chose à dire quant aux constats et préconisations qu’il y fait (je pense en particulier aux moyens fournis à l’échelon local, la collegialité et le respect de nos règlements et statuts).
Cette lettre ouverte ayant eu la vertue de créer le débat et de me permettre d’être informé, j’ai donc signé la pétition la soutenant.

Comme je l’ai dit précédemment, je ne suis pas au fait de la cuisine interne dans mon département mais l’impression que j’en ai, c’est qu’il y a beaucoup d’histoires de personnes et d’égo dans ces turbulences sans être en capacité de dire qui a tort ou qui a raison voire même si quelqun à tort ou raison. Et pour parler franchement, je ne suis pas loin de penser que cela n’ a aucune importance de savoir qui a tort ou raison, qui sont les gentils et les méchants….

Alors bien sûr vous allez me dire que l’on voit ce genre de choses dans tous les mouvements politiques (et même parfois non politiques) et vous aurez raison.Il semblerait que cela soit dans la nature humaine , lors de regroupements d’êtres humains,qu’ apparaissent invariablement des luttes de pouvoir pour la domination du groupe.
Mais ce n’est pas parceque cela existe partout ailleurs que cela doit être acceptable et accepté chez nous.

Il me semble que tout ces problèmes sont liés avant tout à un manque de transparence dans le mouvement.
Je pense que si tout était publiquement sur la table et accessible par tous les adhérents, on assisterait moins à tous ces claquages de portes, guerres de communiqués ou campagnes de dénigrement d’untel et untel car une partie des acteurs de ce vaudeville permanent hésiterait à affirmer des choses très facilement vérifiables.
Alors j’entends les arguments selon lesquels il ne faut pas donner d’élements à nos adversaires politiques (les vrais , ceux qui ne sont pas du MoDem) et que le linge sale doit se laver en famille.
J’ai longtemps été d’accord avec cette logique, mais force est de constater que cela ne marche pas et que l’on tombe dans les mêmes travers que par le passé.
Finalement, je me dis qu’une transparence absolue, même par rapport à l’exterieur ne serait pas plus mal car elle nous obligerait
à affronter nos dysfonctionnement en face et surtout à les régler.

Même si dans un premier temps, cela donnerait de notre mouvement une image de parti en difficultés, cela donnerait également une image de mouvement qui ne se voile pas le visage face aux problème et cherche des solutions en toute transparence.
La transparence est quelquechose de tellement rare en politique que cela ne pourrait que donner du crédit à notre démarche.
Cela exigerait un courage immense de notre part à tous… En sommes nous capables ?

En signant la pétion de soutien à la lettre ouverte, j’ai laissé un commentaire préconisant que l’on réunisse tous les adhérents avec ou sans responsabilités pour tout mettre sur table et commencer à resoudre les problèmes.
Cela ne saurait résoudre tous les problèmes de fonctionnement du MoDem mais cela serait un premier pas.

Dans un deuxième temps, il faudrait certainement envisager une structure de contrôle dans le mouvement ( je sais encore une) qui serait constituée de militants sans responsabilités qui aurait pour rôle de contrôler l’action des instances internes et qui serait indépendante d’elles.Pour éviter une instrumentalisation d’une telle structure, sa constitution devrai être basée sur une méthode neutre ( Pourquoi pas un tirage au sort parmi la liste des adhérents à jour de cotisation ?)

En tout état de cause , et je rejoins Antoine Dupin là dessus, on ne peut plus continuer comme on le fait actuellement et il faut réagir très rapidement et retrouver l’esprit de cohésion que l’on avait au début.

Pour finir sur une note d’espoir, je parlerai d’une réunion qui s’est tenue à l’initiative de la section MoDem d’Issy les Moulineaux et à laquelle étaient invités les adhérents des autres sections du secteur afin de parler de la problématique locale liée aux futurs aménagements de la RD7 et de la RD1.
J’ai personnelement beaucoup apprécié l’état d’esprit de cette réunion lors de laquelle j’ai appris beaucoup de choses
sur les avantages et inconvénients des routes à une ou deux voies, les ronds points, les feux rouges, les logiques d’un reseau routier en lien avec le reseau de transport en commun…
Les chaises avaient été placées en cercle ce qui mettait tout le monde sur un pied d’égalité dans la discussion même si certains étaient plus calés que d’autres ( je pense en particulier à Jean Borsenberger dont les connaissances en la matière sont bluffantes
et qui sait les expliquer de façon simple).

J’espère que ce genre d’initiative se renouvelera régulièrement car c’était vraiment très interessant et constructif.

Bref, le MoDem ça devrait toujours être comme çà.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Nous le peuple…

Alliance… Méfiance…

Posted by serge92 on 6 septembre 2009

Bonjour,

Les déclarations actuelles semblent démontrer une tendance au rapprochement entre le MoDem et les forces situées à gauche ou au centre gauche et cela m’interroge sur ce qui a fait que j’ai décidé, après des années à militer à gauche, à rejoindre le mouvement démocrate et m’amène donc à reprendre la plume.

L’origine

A l’origine, le discours de François Bayrou intégrait,entre autre, ces quelques points clés:

  • Le clivage gauche-droite est dépassé et ne fait que freiner les évolutions nécessaires à notre pays.

  • L’homme doit être au centre de la société

  • Il faut travailler avec tous les gens de bonne volonté d’où qu’ils viennent.

  • Il faut expliquer aux citoyens avec honnêteté et transparence le pourquoi de nos actes afin qu’ils choisissent leurs représentants de façon la plus éclairée possible et adhèrent aux solutions proposées.

  • Les accords avec d’autres forces politiques doivent se faire sur des bases claires et clairement affichées et pas sur des logiques d’appareil politico-politiciennes.

  • Il faut transformer nos institutions afin que les différents courants de pensée de notre pays puisse être représentés et qu’il ne soit plus possible à un seul groupe de truster tous les pouvoirs.

Pour bien des gens , une telle visée est la preuve d’un manque manifeste de réalisme pour ne pas dire d’une grande naïveté. Il est vrai que l’objectif est ambitieux mais si nous nous sommes tous rassemblés sous la bannière orange, c’est que nous sommes convaincus que c’est la seule voie possible pour remettre notre pays sur les rails et pour rendre à nos concitoyens confiance en nos institutions.

Or, à quoi assistons nous actuellement ?

 

À ce qui me semble être le pire de la politique : une danse du ventre autant de la part de la gauche que de la notre, ayant pour objectif de conclure des alliances pour des raisons qui me paraissent plus électoralistes qu’autre chose.

Sur la base de quelles propositions, on ne sait pas…

Pour quoi faire ? On ne sait pas plus…

Et quid de la cohérence du projet ( s’il y en a finalement un)

A ce titre la petite phrase de Daniel Cohn Bendit lancée aux militants écologistes lors de l’université d’été des verts me semble emblématique: «Est ce que vous voulez une majorité ou est ce que vous voulez avoir raison ?»

Comme si avoir une majorité constituait un objectif en lui même…

Je ne suis pas contre l’idée d’être majoritaire mais ce qui compte surtout c’est ce que l’on va faire de cette majorité…

Et là, en l’état actuel des choses, je ne vois pas trop…

S’il existe des points de convergences entre nous et certains mouvement de centre gauche, il existe également de réelles différences et le nier serait contre productif.

Conditions

 

En bon adhérent du MoDem que je suis , l’idée de conclure des alliances avec tel ou tel mouvement politique ne constitue pas un blocage mais à condition que dès le départ:

  • On le fasse sur des bases précises et concrètes.

  • Les objectifs de l’alliance soit clairement définis et expliqués aux Français.

  • Aucune décision de cette nature ne soit prise sans que cela soit validé par les adhérents du MoDem par le biais d’une consultation après information complète.

Pertinence

 

Il y a quelques éléments qui me font fortement douter de la pertinence à conclure des alliances actuellement:

  •  Le parti socialiste est affaibli suite aux européennes et est donc aux abois et prêt à n’importe quoi pour sauver les régions qu’elle détient.
  • Les verts sont dans une dynamique qui fait qu’ils pensent pouvoir devenir une force majeure de la vie politique sans avoir besoin d’alliance, avec toutes les rivalités et ambitions que cela va impliquer en leur sein.

  • Le Front de gauche ne veut pas entendre parler d’une alliance avec le MoDem mais souhaite une alliance avec le PS qui lui souhaite ratisser large…

Mais plus que tout cela, il y a notre propre affaiblissement suite aux dernières européennes qui nous met en position d’infériorité par rapport au PS et à sa tendance hégémonique naturelle.

Si nous avions fait un bon score lors des dernières élections, nous serions peut être en capacité de négocier un accord équilibré mais ce n’est absolument pas le cas actuellement.

Le risque que nous courrons avec ce genre de stratégie est inhérent au système électoral de la Vème république: la satellisation.

Le MoDem deviendrait alors une sorte d’image inversée de ce qu’était l’udf avant: le satellite d’une force plus grande (la gauche se substituant à la droite).

Alors c’est sûr nous y gagnerions quelques sièges d’élus mais a quel prix !

Nous perdrions tout ce qui fait notre originalité et tout ce qui a attiré une masse de gens vers nous:

  • notre indépendance

  • notre volonté de sortir du clivage droite gauche

  • notre volonté de changer en profondeur les pratiques politiques

  • notre choix de la transparence et de l’honnête vis a vis de nos concitoyens donc notre intégrité.

  • notre lisibilité

Elections régionales

 

Concernant l’échéance régionale qui approche, il me paraît nécessaire de fixer dès à présent une règle claire et unique pour les premier et second tours.

A mon avis, pour le 1er tour, la seule règle viable est :

Listes autonomes du MoDem dans toutes les régions car toute autre solution ne serait pas comprise par nos concitoyens.

Pour le 2nd tour, il faut dès à présent fixer des règles précises qui régiront notre attitude en fonction des résultats du 1er.

Ces règles devront être portées clairement à la connaissance des Français durant toute la campagne.

Elles devront prendre en compte l’aspect électoral lié aux résultats du 1er tour et également

les engagements précis qui conditionneraient une éventuelle alliance de 2nd tour:

Ça ressemblerait, dans mon esprit, à quelque chose dans ce genre là (ce qui est important c’est la structure, pas les propositions ou les chiffres qui sont fantaisistes):

Si résultat du 1er tour < 5% : Pas de consigne de vote ou vote pour telle ou telle liste

Si résultat 1er tour > 5% et < 10%: Fusion avec la liste X uniquement si tels et tels points précis sont intégrés au programme de la liste fusionnée sinon pas de consigne de vote

Si résultat 1er tour > 10 % et < 18% :Fusion avec liste X uniquement si tels et tels points sont intégrés au programme de la liste fusionnée sinon maintien de la liste autonome au 2nd tour

Si résultat du 1er tour > 18%: Maintiens systématique de la liste autonome au 2nd tour.

Même si cela peut paraître quelque peu contraignant, cela aurait la grande vertu de permettre aux électeurs qui voteraient pour nous de ne pas avoir l’impression d’être floués lors des tractations de 2eme tour, tout ayant été défini à l’avance.

La confiance est à ce prix.

Et c’est cette confiance qui seule peut inciter par la suite d’autres électeurs à nous apporter leurs voix lors d’échéances futures.

Cela ressemble un peu à la démarche qualité que l’on trouve dans certaines entreprises: On écrit ce que l’on fait et on le fait.

Et après ?

 

 

En ce qui concerne les échéances futures (je pense plus particulièrement à la présidentielle), il me semble illusoire de penser que l’on trouvera une base programmatique suffisamment cohérente avec d’autres forces vu leur état d’esprit.

Une idée pourrait être de passer un accord purement technique et à durée définie avec d’autres forces pour au moins transformer les institutions afin de les rendre plus aptes à faire évoluer notre pays dans le bon sens.

Il faudrait:

  • Définir un cahier de propositions précises qui toucheraient principalement à des questions institutionnelles (type proportionnelle, non cumul des mandats, défense de certains principes républicains fondamentaux…etc) sur lesquelles existerait un consensus.

  • Désigner un candidat commun qui aurait la confiance de tous et qui aurait pour seul mandat d’appliquer ce programme technique et de verrouiller ces modifications en les faisant valider par référendum.

  • Une fois cela fait, de nouvelles élections générales devraient être organisées afin de permettre aux citoyens de définir selon les nouvelles règles ce qu’ils souhaitent comme orientations de gestion du pays.

Avantages de ce système:

  • On se limite à l’essentiel pour une durée limitée dans le temps.

  • Pas besoin pour les représentants des différentes forces en présence d’affirmer qu’ils s’adorent et qu’ils ont toujours été d’accord puisqu’il sera clair dès le départ que l’accord est purement technique avec des objectif précis.

Inconvénients:

  • Cela risque de paraitre à nos concitoyens très éloigné de leurs préoccupations donc il faudra faire un travail d’explication pour leur faire comprendre que pour résoudre au mieux les problèmes, il faut se doter d’outils adaptés.
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 5 Comments »

Sauvetage de blog

Posted by serge92 on 28 février 2009

Bonjour à toutes et à tous,

m’étant rendu compte ce matin que l’hebergeur de mon blog avait inséré un bandeau publicitaire sur mon blog  qui faisait la promotion d’un site  nommé « libertas2009 » qui semble être le site d’une liste concurrente aux européenne ( ce n’est pas très clair mais ca a l’air d’être rattaché au MPF),mon sang n’ a fait qu’un tour.

La gartuité de l’offre de mon hebergeur ne me permettant pas trop d’aller râler ( ne dis t on pas: A cheval donné, on ne regarde pas les dents), je me suis dit qu’il était temps de trouver pour mon blog de democrate un lieu plus approprié à l’abri des mauvaises surprises de ce genre.

Coup de chance , depuis cette semaine, le mouvement démocrate a ouvert son site dit media social des démocrates sur lequel , après inscription, j’ai constaté qu’il était possible de créer son blog demacrate rattaché à son profil.

N’ayant pas écrit beaucoup jusqu’ici sur mon blog, je n’ai pas eu beaucoup de billets à transferer donc vous trouverez sur ce blog les billets postés chez mon ancien hebergeur (avec les bonnes dates de publication) et ceux que je ne manquerait pas d’écrire à l’avenir.

La mise en forme de mes billets passés n’est pas terrible du fait de mon manque de maitrise des outils de mise en forme proposés par l’ancien site mais je compte faire mieux à l’avenir.

Salutations démocrates

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 2 Comments »

Reflexion

Posted by serge92 on 9 février 2009

Bonsoir,

 

afin  de démontrer ma théorie selon laquelle il n’est nul besoin d’en faire des tartines pour dire des choses pertinentes, je me contenterai de citer un dicton qui me semble particulièrement inspiré:

 

Un âne qui brait fait plus de bruit que dix chevaux qui travaillent[

Comprenne qui pourra… ou pas

Bonne soirée

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Reflexion

La réalité est têtue

Posted by serge92 on 8 février 2009

Bonjour à toutes et à tous,

après mon coup de gueule précédent qui portait sur un détail du débat initié sur la blogosphère concernant la consultation des adhérents du MoDem liée aux élections européennes, il me vient l’envie d’expliciter un peu plus ma position sur la stratégie du mouvement démocrate pour s’installer durablement dans le paysage politique français et réussir a obtenir les leviers qui lui permettront de mettre en application ses idées et principes.

Avant de me lancer dans cette description, il me semble utile de rappeler quelques fondamentaux quant au fonctionnement institutionnel de la France aujourd’hui de façon extrêmement synthétique car je ne suis pas du genre à en faire des tartines pour énoncer des choses simple

 Constat succinct

  • La France est actuellement une démocratie avec un régime républicain de type présidentiel: Le président de la république est garant de la constitution, nomme le gouvernement et peut le remplacer et dissoudre l’assemblée nationale.Il a la haute main sur d’éventuelles procédures de référendum ou la convocation du congrès, pouvoir extrêmement important pour qui a pour objectif de transformer en profondeur un pays.
  • Le gouvernement de notre pays est nommé par le président de la république en fonction des résultats des élections législatives.

 

  • Le mode de scrutin pour les législatives est le scrutin majoritaire uninominal à deux tours ce qui implique que pour espérer obtenir une majorité à la chambre des députés, il faut être en capacité de faire des scores très élevés au 2ème tour dans une majorité de circonscriptions.

 

  • L’ élection législative suit l’élection présidentielle de deux mois.
  • N’oublions pas le sénat qui est élu par les élus des différents territoires et n’ a pas changé de couleur politique depuis 50 ans.

Conséquences :

Les législatives suivant généralement de près l’élection présidentielle, cela implique que pour espérer obtenir une majorité de députés à l’assemblée nationale, il est quasiment indispensable de gagner l’élection présidentielle car les Français sont généralement assez cohérents pour ne pas désavouer le président de la république juste après l’avoir élu.

De toute manière , même en imaginant que cela se fasse,on en arriverait à une cohabitation qui, du fait des pouvoirs importants du président, bloquerait toute réforme en profondeur comme on a pû le voir par le passé.

Entendez moi bien, je ne fait pas l’apologie de ces modes de fonctionnement institutionnels, je ne fais que les constater.

Cela nous apporte quoi de dire tout ça ?

Cela rappelle simplement une chose elle même simple: Le président de la République est l’élement central de la vie politique française et tout parti qui aurait pour ambition de transformer un tant soit peu en profondeur nos institutions doit avoir comme objectif premier de conquérir ce poste car il ouvre la porte à tout le reste.

Donc quand j’entends ou lis certain-e-s blogu-eurs-euses crier au scandale parce que le MoDem a pour principal objectif de gagner en 2012, je me dis : mais ils vivent dans quel monde tous ces gens là ?

Comment peuvent ils prétendre vouloir changer la réalité s’ils ne comprennent pas les réalités simples d’aujourd’hui ?

Opinions tranchées

 Alors OUI, en tant qu’adhérent du MoDem, j’approuve la stratégie de notre mouvement qui vise en objectif principal à gagner à la présidentielle.

Et OUI je pense que François Bayrou est le plus à même de remplir cet objectif en 2012 donc je considère que tous les efforts des militants doivent tendre vers cet objectif.

Et OUI, François Bayrou est notre chef et il en faut un, parce que la conquête de la présidence implique un leader fort qui connaisse les rouages,les travers et autres chausses trappes de la machine politicienne française et qui soit soutenu par ses militants.Il faut qu’il soit capable de prendre des décisions fortes et parfois d’imposer ses vues y compris à l’intérieur de son mouvement.

Je pense que François Bayrou à toutes ces qualités de convictions, de compétences et une connaissance fine de la politique.

Et les autres scrutins alors ?

Les autres élections (hors présidentielle et législatives) ont aussi de l’importance car elles nous obligent à réfléchir aux problématiques de notre société sous différents aspects (ville, département, région, Europe) car si notre objectif premier est d’arriver à un modèle de société plus équilibré et plus humain, nous devrons aussi gérer le quotidien sur le terrain et pour celà nous devons nous doter de propositions claires et argumentées.

Quand la stratégie porte le rêve.

La réalité implique une stratégie en phase avec l’objectif.

En me baladant récemment sur la blogosphère sur les articles traitant de la consultation des adhérents concernant nos têtes de liste aux européennes, une réflexion m’a quelques peu interpellée:

J’ai lu un certains nombre de personnes se plaindre que l’on ait pas choisit telle ou telle personnalité locale du MoDem comme tête de liste alors qu’elle est super compétente, super active, super sympa, super à l’écoute..etc

Je voudrais rappeler quelques élement simples: Il y a environ 60000 adhérents au MoDem donc même s’il s’agit d’un chiffre extrêmement honorable pour un parti politique, c’est une goutte d’eaux par rapport à la population française ( Environ 60 000 000 soit 1/1000).

 Tout çà pour dire que la personne très certainement formidable que vous connaissez et qui mériterait (je n’en doute pas) d’être tête de liste, n’est pas forcément connue par l’ensemble des citoyens de la circonscription (même si elle a une petit rayonnement départemental).

Ne nous leurrons pas, Les élections c’est un peu comme les matchs de foot: 80% des gens ne s’y intéressent que lors des grandes compétitions. Et dans ces deux cas,ils ont besoin de points de repère pour arriver à se passionner et à se motiver.Ces poins de repère ce sont les gens les plus médiatiques.

Notre objectif étant de conquérir les suffrages de l’ensemble des citoyens (et pas seulement ceux des adhérents ou sympathisants du MoDem), il est stratégiquement logique de mettre en tête de liste la personne compétente la plus connue et médiatique possible afin de servir de repère à des électeurs souvent peu au fait des arcanes de la vie politique.

Il est tout aussi logique ensuite de mettre aux places suivantes les personnes moins connues médiatiquement mais qui ont la confiance des adhérents et les compétences liées au mandat.

N’oublions pas que dans cette élection européenne, notre objectif n’est pas de faire élire tel ou tel personne que l’on aime bien  mais de faire élire le maximum de députés afin de porter nos valeurs au parlement européen. Si pour ça, il faut faire un peu de « people » (mais du « people » compétent bien sûr) pour intéresser nos concitoyens, je pense que le sacrifice est faible par rapport au gai

 Blogs : Démocratie ou monarchie ?

Alors quand j’entends des blogueurs ( j’ai bien dit « des » et pas tous les blogueurs), petits chefs avec leur petite cour d’ internautes autour d’eux en train de leur dire à quels points ils sont super intelligents ,beaux spirituels, cultivés, je trouve ça affligeant.

Souvent ces gens là, qui sont par ailleurs souvent très brillants de par leurs connaissances, culture, éloquence, dynamisme…, se posent en recours ou en alternative aux personnalités des instances du MoDem alors que d’un point de vue politique ils n’ ont jamais rien démontré, qu’ils ne se sont souvent jamais confrontés eux même au jugement des électeurs.

Ils ont souvent des idées très séduisantes sur le papier mais qui sont à mille lieux des réalités de la vie (y compris politique).

Ces personnes, qui ont une haute idée d’elles mêmes, préfèrent passer leur temps à pérorer sur ce qui va mal (parfois avec raison) sans quasiment jamais trouver quoi que ce soit de positif.

Ils sont généralement incapables de faire des propositions réellement constructives et se contentent de critiquer par le biais de textes joliment ciselés parfois spirituels et souvent agrémentés de citations de grands philosophes sur des propositions extrêmement généralistes qui signifient , si on en garde l’essentiel: Il faudrait que le modem soit plus démocratique, il faut consulter les adhérents tout le temps , les anciens udf sont de grands méchants et les nouveaux sont de grands gentils.

C’est bien de demander plus de démocratie et des consultations à tout bout de champ mais il faudrait aussi que ces gens nous expliquent concrêtement comment tout cela se mettrait en place, de quelle manière il faudrait modifier les statuts et les règlements intérieurs pour arriver à ces avancées. Bref, je souhaiterais que ces personnes me démontrent qu’elles ont fait un travail de fond qui prenne en compte les réalités de terrain.

Mais je pense qu’elles n’en sont pas capables car si elles ont des compétences, du dynamisme, des facilités dans la communication, il leur manque l’essentiel: l’expérience de terrain.C’est cette expérience du terrain qui donne la légitimité et par là même la capacité à convaincre et à faire passer ses idées.

Vous allez me trouver vieux jeu mais j’ai une conception assez simple des choses à ce niveau là: Pour prétendre jouer les premiers rôles, il faut avoir fait ses preuves.

Je ne crois pas à la légende du sauveur suprême venant de je ne sais où qui résoudrait tous les problème comme par magie.

De l’utilité de l’écoute et du rassemblement

Dernière remarque concernant ces frange de blogueurs: ils ont souvent beaucoup de mal à accepter que l’on puisse ne pas être d’accord avec eux et quiconque ose émettre une remarque ou ( horreur!) une critique se voit vertement etrillé par le monarque et ses courtisans

Je rappellerai à ces gens là une formule célèbre de François Bayrou: Quand on pense tous la même chose, c’est que l’on ne pense plus rien.

Alors ne prenez pas la mouche à chaque remarque ou critique que l’on vous fait. Au contraire, utilisez les pour cerner les faiblesses que vous pourriez avoir et progresser. Accepter la critique et les idées des autres, c’est aussi accepter que l’on est pas parfait et que l’on peut commetre des erreurs.Ca me semble sain et permet de garder l’esprit ouvert.

La fermeture d’esprit mène à la division, l’ouverture d’esprit , elle, mène au rassemblement.

Je pense qu’au MoDem on a plus besoin de rassemblement que de division.

Conclusion

Je dis donc à tous ces blogueurs aux grandes ambitions: Lâchez le clavier et venez dans la vie réelle vous frotter aux réalités de la politique.

D’abord comme militant de base à distribuer du tract, discuter avec les gens, coller des affiches, participer aux réunions locales et participer aux activités dans vos sections.

Et si vous avez vraiment du talent, vous progresserez et gagnerez la légitimité que vous permettra de donner du poids à vos idées.

Si vous vous contentez de ronchonner sur vos blogs en boudant dans votre coin, ne venez pas vous plaindre de ne pas être pris aux sérieux.

Sur ces bonne paroles, je vous souhaite à toutes et à tous un excellent week end

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur La réalité est têtue

Coup de gueule

Posted by serge92 on 5 février 2009

Bonsoir,

 

depuis que la consultation des adhérents du MoDem concernant les élections européennes a débuté, c’est à dire depuis ce mercredi 4 février, j’ai pu lire sur certains blogs bien intentionnés, une info selon laquelle les instances supérieures du MoDem se seraient assises sur le reglement interieur national en ne communiquant pas 6 mois à l’avance le noms des candidats potentiels ou préselectionnés.

 

Comme j’en ai un peu assez de ce genre d’attaques sans fondement je vous retranscrit tel quel le commentaire que j’ai laissé sur un de ces blogs qui traitaient de ce « scoop »:

<<<

J’ai relu l’article 13-d) du reglement intérieur qui dit (entre autres choses):
« …

Les candidatures à la candidature sont ensuite présentées au groupe de travail selon un calendrier fixé par le bureau exécutif et communiqué aux adhérents au plus tard six mois avant le scrutin.

Le groupe de travail instruit les candidatures et fait rapport au bureau exécutif. Les investitures sont accordées en conseil national sur proposition du bureau exécutif après consultation des adhérents. Le Conseil national les rend publiques. »
Arretons nous plus particulierement sur la phrase suivante

 

 

Les candidatures à la candidature sont ensuite présentées au groupe de travail selon un calendrier fixé par le bureau exécutif et communiqué aux adhérents au plus tard six mois avant le scrutin.

Si mes souvenirs de grammaire sont encore bons , dans cette phrase, c’est le calendrier qui est communiqué aux adhérents 6 mois avant le scrutin ( par scrutin à titre perso  je comprend l’election concernée).

 

 


Donc je ne saurai dire si le calendrier a bien été porté à la connaissance des adhérents dans les délais prévus mais ce qui me semble clair c’est que le reglement intérieur en son article 13-d ne prévoit à aucun moment que la liste des nominés ou des candidats à la candidature soit communiquée aux adhérents 6 mois à l’avance.
On peut être d’accord avec ce fonctionnement ou pas mais c’est ce qui est écrit dans le reglement intérieur…

Bref je trouve que les analyses se dégradent vraiment sur ce blog…

A defaut d’arreter de critiquer à tout bout de champ le MoDem , il serait bien de le faire à bon escient.

Bien cordialement

>>>

 

Tout ça pour dire que si la critique est parfaitement acceptable quand elle est pertinente et constructive, je la trouve parfaitement inacceptable

quand elle n’ a pour utilité que de dénigrer l’entitée à laquelle elle est adressée…

Voilà, c’était mon coup de gueule du jour….

Bonne soirée à toutes et à tous

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Coup de gueule

Elections européennes:hymne à la joie ou vie réelle ?

Posted by serge92 on 10 décembre 2008

Bonsoir à toutes et à tous,

après une période d’absence relativement longue ( je sais c’est une honte!), me revoilà dans le monde merveilleux et particulièrement narcissique des blogs.

Nous sommes proches du lancement de la campagne pour les européennes et il m ‘ a pris l’envie de donner mon point de vue sur la manière dont cette campagne s’annonce.
Tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire de campagne, alors qu’il cherchait un raccourci qu’il ne trouva jamais..David vincent les a vus …heu… je m ‘égare là..

En fait cela m’ a pris après avoir vu les deux premiers tracts ( moi j’aurai plutôt dit des affiches) du mouvement démocrate pour les européennes qui appellent respectivement les jeunes et les ressortissants communautaires à s’inscrire sur les listes électorales.

Les slogans « Donnez un coup de jeune à l’europe » et « vous êtes européens, votez pour l’europe » ne me semblent pas d’une originalité faramineuse mais par contre esthétiquement c’est assez joli.
Mais cela m’inquiète malgré tout car j’ai l’impression que l’on prend le problème dans le mauvais sens.

Dans mon esprit, que l’on soit jeune, que l’on soit vieux, que l’on soit ressortissant français , européen ou autre, nous sommes tous impactés par la dégradation des conditions et du niveaux de vie, nous sommes tous impactés par cette crise financière.
Il me semble que dans ce type de périodes d’incertitudes et de défiance vis à vis de la classe politique, les belles et grandes phrases qui fleurent bon les grands idéaux européens ne sont pas à même d’inciter les gens à s’intéresser à la question européenne,et encore moins à s’inscrire sur les listes électorales.

Pour parler clair, ce ne sont pas les grandes déclaration d’amour envers l’idéal européen du genre l’ Europe c’est la paix, c ‘est l’amour, c’est la fraternité, c’est les petits oiseaux qui chantent et les abeilles qui bourdonnent sur fond d’hymne à la joie qui intéresseront nos concitoyens (ou les autres).
Pour ceux qui en douteraient, souvenez vous du referendum de Maastricht en 1992 ( c’est pas tout jeune) voté par 50.5% des citoyens.Plus proche de nous, le referendum sur le Traité constitutionnel européen de 2005 qui a vu 55% des Français rejeter le texte.

Dans les deux cas, les politiques avaient usé et abusé des grands sentiments et grands idéaux pour nous les vendre avec des résultats extrêmement mitigés.

Bref partir sur ce terrain là, c’est se garantir un taux d’abstention important et un vote peu ou prou calé sur les lignes politiques franco françaises.
Si on veut inciter les gens à s’inscrire , à se documenter puis à voter en toute connaissance de cause, il va falloir faire comprendre à nos concitoyens l’intérêt que peut avoir l’ Europe dans leur vie quotidienne et le pouvoir dont ils disposent par le bais de leur bulletin de vote.

Bref, on ne fera pas l’économie d’une campagne basée sur des faits concrêts et de la pédagogie.

 

Dans mon esprit il y a plusieurs axes à mettre en avant qui parleront à tout un chacun ( y compris les citoyens européens qui dans leur pays d’origine connaissent le même genre de désillusions que nous).

1) Le côté obscur de l’europe:

Cela fait des années que les gouvernements Français successifs utilisent l’ Europe pour justifier tous les reculs et les couleuvres qu’ils ont fait avaler aux français ( Bin oui vous savez, le genre, c est pas de notre faute si on passe telle ou telle loi de régression, c’est l’europe qui nous oblige) et effectivement une bonne part des institutions européennes se prêtent bien volontiers à ce petit jeu qui consiste à faire passer des directives à la con ( je suis désolé, je ne vois pas d’autres mots) qui favorisent les marchés plutôt que les gens.

>>>> Démonstration de l’alliance objective ente les gouvernements nationaux et les instances non élues de l’UE pour favoriser une politique qui exclut l’humain du projet européen au profit des personnes morales.

 

2) Une instance plus proche des citoyens:

Mais il existe une instance européenne différente qui à un reel pouvoir et qui s’en sert régulièrement pour s’opposer à toutes ces élites technocratiques et non élues( commission européenne/conseil des ministres/chefs d’état de l’UE): Le parlement européen

>>>> Explication du rôle , du fonctionnement et des pouvoirs du parlement européen

 

3) Les apports positifs  et concrets du parlement européen :

A plusieurs reprises, les députés européens (qui eux sont élus) ont transcendé les clivages politiques habituels pour s’opposer à des projets de directive de la commission qui menaçait les intérêts ou les libertés des citoyens européens.

>>>Exemples précis de projets de directive repoussés grâce au parlement européen

 

4) Le parlement européen : Contre pouvoir

Bref, le parlement européen est un contre pouvoir au service des citoyens européens capable de bloquer les projets funestes des élites technocratiques européennes et en conséquences ceux des gouvernements nationaux qui sont leurs alliés objectifs.

>>>Demonstration que les elections européennes, loin d’être inutiles permettent aux européens d’exercer leur pouvoir de citoyens à un niveau qui leur semblait inaccessible donc en conséquence que leur bulletin de vote est une arme qui les protège.

A partir du moment où on aura réussi à sensibiliser les electeurs à cette logique et seulement à ce moment là, on pourra leur faire part de nos propositions democrates dans le cadre de cette élection.

Il est clair qu’une telle démarche n’est pas évidente mais si on en revient à 2005 et à la campagne sur le traité constitutonnel, force est de constater que les citoyens Français , une fois sensibilisés aux enjeux, se sont rués sur toutes les sources de documentation afin de décider de leur vote.
S’il a été possible à des forces, qui semblaient extremement faibles comparées à la puissance de tous les medias ligués pour soutenir le TCE, de provoquer une prise de conscience de nos concitoyens et de finalement l’emporter, je ne vois pas pourquoi nous n’en serions pas capables.( avec cet exemple , je ne cherche pas à relancer un débat du passé mais l’exemple me semble pertinent quoi que l’on pense de cette « prise de conscience »).
Mais encore faut il que nous soyons capables de sortir des sentiers battus et de faire appel à l’intelligence de nos concitoyens.
L’avenir nous le dira très vite…
Bonne nuit :o)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Elections européennes:hymne à la joie ou vie réelle ?

Une pétition pour sauver un homme

Posted by serge92 on 26 septembre 2008

portait_de_troy_davis_250_3431

 

Salut à toutes et à tous,

 

Le MoDem n’étant pas tout non plus, je poste ce billet afin de vous demander de soutenir la démarche d’Amnesty international pour sauver Troy Davis, Citoyen Américain, qui a été condamné à mort il y a 17 ans pour le meurtre d’un policier en Géorgie sur la base de témoignages douteux suite à une enquête bâclée.

 

Vous trouverez plus de détails sur la page consacrée à ce cas :

http://www.amnesty.fr/index.php/agir/campagnes/peine_de_m…

 La conséquence concrète de tout cela est qu’un très probable innocent va mourir parce qu’il n ‘ a pas eu la chance d’avoir bénéficié d’une enquête sérieuse et équitable.
C’est pourtant bien le moins qui devrait être fait surtout quand on sait que la sentence risque d’être la mort.

 

Le principe même qu’un état puisse exécuter un être humain m’est profondément insupportable mais l’idée que l’on puisse mettre à mort un homme qui n’ a rien fait me révolte absolument.

 Ce mardi 23 septembre avait été programmée l’exécution de cet homme qui n’ a dû son salut , deux heures avant l’heure fixée, qu’ à un sursis provisoire accordé par la cour suprême des Etats Unis pour se donner le temps d’étudier le recours formé par les défenseurs de Troy Davis.
Grâce à des associations comme Amnesty international mais surtout grâce à tous les citoyens éclairés de nombreux pays qui se sont mobilisés en signant des pétition, le pire a pu être évité mais pour combien de temps encore ?

 On ne peut présumer de la décision de la cour suprême des états unis dans cette affaire donc il faut maintenir la pression et qu’un maximum de gens signent la nouvelle pétition d’ Amnesty demandant à la commission des grâces de l’état de Géorgie (Autre instance susceptible de tout arrêter) de revenir sur la décision d’exécution.


Il faut récolter le maximum de signatures possibles très rapidement car le sursis accordé n’est que de 6 jours.

Pour résumer, le seul espoir qu’ ait Troy Davis, c’est nous, c’est vous qui l’avez entre vos mains alors cliquez sur le lien suivant et signez la pétition D’Amnesty:
http://www.amnesty.fr/index.php/agir/campagnes/peine_de_mort/agir/urgence_pour_troy_davis/appel_au_comite_des_graces

 

Merci pour lui

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Une pétition pour sauver un homme

Débat entre les tetes de liste aux élection du MoDem 92

Posted by serge92 on 25 septembre 2008

Certains d’entre vous ont certainement suivi les évènements des derniers jours concernant le débat prévu entre les têtes de liste en compétition dans les éléctions interne du MoDem 92 pour le conseil et la presidence départementale.

Les différents mails reçu des candidats ou de la commission électorale départementale laissait craindre que le débat ne se tienne pas du fait de l’absence d’une des deux listes.

Je constate, en consultant les sites de campagne des listes Dupin et Harmand, que le débat de ce jeudi 25 septembre prévu à 19h00 au siège National à Paris aura bien lieu et qu’ y figure un appel aux adhérents à y participer en nombre.

Je suis heureux que cela se termine comme ça et l’on peut se dire ce cafouillage aura eu le mérite de créer un buzz concernant ce débat.

Je forme le voeu qu’il se déroule sans animosité et dans le respect des uns et des autres.

 

Bonne journée et bon débat pour celles et ceux qui y seront.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Débat entre les tetes de liste aux élection du MoDem 92

Elections des instances départementales du MoDem 92 (suite)

Posted by serge92 on 25 septembre 2008

Me revoilà donc avec la deuxième partie de ma réflexion sur les élections du modem des hauts de seine.

Dans ce billet je traiterais de ma vision des deux listes en compétitions.Je précise bien ma vision et pas forcément la réalité car entre ce que l’on peut voir et ressentir et la réalité, il y a parfois un gouffre.

Alors commençons par la vision théorique  via les relais que constituent les professions de foi papier et les sites internet.

 

Les sites internet des différentes Listes

 

  • Bloc « Antoine Dupin »

Liste Démocrates du 92 en action (Antoine Dupin) :  http://www.democrates-en-action.fr et

Liste Rassemblement démocrate (Alexandre Harmand) : http://www.rassemblement-democrate.fr

 

 

  • Bloc « Pierre Creuzet »

 

Liste Vraiment MoDem (Pierre Creuzet) et Liste vraiment Orange (Aurélie Marchand) : http://www.92democrate.com

 

Les deux listes mettant en avant leur représentativité des différentes villes du 92, je trouve intéressant d’en faire le décompte:

 

Nombres de candidats au conseil départemental par ville (en rouge Liste harmand/Dupin et en bleu Liste Marchand/Creuzet):

 

Antony : 97

Asniere sur seine : 10 –  19

Bagneux  : 8 –   0

Bois Colombes : 6 –   2

Boulogne-Billancourt :  7 –   22

Bourg La Reine : 4 –   2

Chatenay Malabry : 7 –   0

Chatillon : 6 –   3

Chaville  : 8 –   3

Clamart  :8 –   8

Clichy : 12 –   5

Colombes : 11 –  1      

Courbevoie : 10 –  19

Fontenay aux roses :  7 –   3

Issy les Moulineaux : 9 –  7

Garches : 2 –  1

La garenne Colombes : 2 –  5

Le Plessis Robinson : 1 –   0

Levallois Përet  : 1110

Malakoff : 18

Meudon : 8 – 4

Montrouge :  312

Nanterre  : 0 – 24

Neuilly sur Seine : 12 – 2

Puteaux :  8 –14

Rueil Malmaison : 12  –  6

Saint Cloud : 9  – 0

Sceaux : 10 –  0

Sêvres :   7 –  6

Suresnes :5  –  7

Vanves :  2  – 15

Vaucresson :  1 –  3

Ville d’Avray : 3  –  4

Villeneuve la Garenne : 2 –  1

 

Remarques :

 

  • Une ville non representée sur la liste Harmand/Dupin : Nanterre
  • Cinq villes non représentées sur la liste Marchand/Creuzet : Bagneux, Chatenay Malabry,Le plessis Robinson, Saint Cloud, Sceaux
  •  On constate que la répartition entre communes sur la liste Harmand est plus équilibrée que sur la liste Marchand sur laquelle des bastions se détachent très nettement.
  • La parité est respectée
  • Sur la liste Harmand il y a 34 élus ou ex-élus municipaux ou régionaux ; Pas d’indications à ce propos sur la liste Marchand
  • Sur la liste Harmand il apparait 3 candidats issus de CAP 21 ; Pas d’indication à ce propos sur la liste Marchand (mais j’en connais au moins un)

 

Première constatation au vu des professions de foi:

Les propositions faites par le Bloc Creuzet sont beaucoup plus détaillées que celles du Bloc Dupin qui sont plus généralistes (quoiqu’une mise à jour récente de son site précise un peu les axes).

Pour résumer Pierre Creuzet propose un programme clés en main , là ou Antoine Dupin propose de grands axes.

 

  • L’avantage d’un programme clé en main c’est que l’on sait dès le départ où l’on va, les différentes strates de l’organisation départementale sont définies à la base ainsi que les actions concrètes nécessaires; on à l’impression qu’il suffit de mettre les bonnes personnes aux bons endroits et que la machine va se mettre en place tout naturellement.Bref une organisation plus structurée et centralisée.


  • L’inconvénient que je verrais c’est que ca reste un programme théorique et que la réalité de terrain ne permettra pas forcément l’organisation telle qu’elle est définie d’où les risques de déception si au final la réalité impose d’autres choix en cours de route.sans compter le risque que cela limite la souplesse de l’organisation.On voit ce qu’il en est dans la politique nationale: à partir du moment où des engagements précis ont été pris, il est souvent difficile aux gens élus de revenir en arrière même s’ils se rendent compte que la bonne idée théorique se montre à l’usage pas si bonne que ça.

 

  • En ce qui concerne le principe des grands axes, ils ont l’avantage me semble – t il de pouvoir donner de grandes orientations en se permettant néanmoins d’adapter les propositions et le rythme de leur mise en oeuvre en fonction de la réalité du terrain et d’éventuelles propositions venant de ce même terrain.Bref une gestion plus souple et plus en lien avec le terrain.
  • Le desavantage c’est  qu’on a une vision plue floue sur la manière dont les candidats envisagent les actions concrêtes à mener sur le terrain d’ où le risque de se retrouver avec le meilleur comme avec le pire. Les élus risquent de se retrouver en porte à faux avec des militants qui pourraient se sentir floués si l ‘application concrête était différente de l’image qu’eux même en avaient.Cela implique une réelle confiance envers les gens en charge de l’organisation ( donc envers les candidats).

 

Il est assez difficile de faire un parallèle entre les deux programmes tant ils me paraissent découler de deux logiques différentes même si  je pense que les objectifs sont les mêmes au final.

Pour avoir le détails des propositions rendez vous sur les sites des listes citées plus haut.

 

Au final si on se base uniquement sur les infos papiers ou internet et si on est pas dans un des deux camps, il est difficile me semble-t-il de trancher entre les deux blocs car au final ce sont des gens que nous allons élire et leur personnalité me parait aussi importante voire plus que ce qu’ils disent.

Pour se convaincre de cette notion, il suffit de se souvenir du dynamisme et du volontarisme forcené de notre cher président de la république qui nous promettait le grand soir version ump et le bonheur pour tous. Quand on voit le résultat , on se dit que finalement les analyses sur la personnalité de Nicolas Sarkozy avant la presidentielle était beaucoup plus dans le vrai que tous ses dicours volontaristes.

 

Et pour ca je pense qu’il faut les voir en live pour se faire une idée et avoir un ressenti.

A mon modeste niveau , j’avoue que je ne connais aucune des figures de proue des différentes listes à l’exception notable d’Antoine Dupin que je connais.

J’avoue que j’apprécie plutôt le personnage et que j’avais donc un a priori favorable le concernant.

Je n’avais pas d’ a priori particulier concernant Pierre Creuzet vu que je ne l ‘ai jamais rencontré.

 

La solution de facilité pour moi aurait été de dire, je connais Antoine, j’ai plutôt confiance en lui et en voiture simone, je vote pour lui…

Etant un Bayrouiste Convaincu, je me vois mal aller voter par simple loyauté sans me soucier plus avant des projets… Bayrou dit souvent qu’il

faut en finir avec les élus godillots qui font ce qu’on leur dit de faire.Pourquoi voudriez vous donc que les adhérent aient le même comportement godillot ?

 

J’ai donc assisté à deux réunions ces derniers jours:

 

Mardi 23 :Café démocrate des listes Harmand/Dupin à Boulogne Billancourt

Mercredi 24 : Meeting de fin de campagne des listes Marchand/Creuzet à Nanterre.

 

Café démocrate du 23 septembre:

Cette rencontre s’est déroulée dans l’arrière Salle d’un café à Boulogne Billancourt.Je ne saurai dire combien on était car la salle était vraiment petite et on était assez sérrés dedans.

L’Ambiance était conviviale et détendue et j’ai pu assez facilement discuter avec les gens présents et parmi eux les candidats à la presidence départementale.Il m’est difficile de dire qui était engagé sur les listes et qui ne l’était pas car aucun signe distinctif ne différenciait les candidats ce qui n’est pas forcément un tort car j’ai toujours trouvé que les gros badges des candidats avaient quelque chose d’intimidant et de bloquant.

Donc là ce n’était pas le cas et j’ai donc discuté avec quelques personnes dont des colistier(e)s que j’ai reconnu grâce à leur photo dans la profession de foi.

Les deux têtes de liste étaient présentes ( Antoine Dupin pour la presidence et Alexandre Harmand pour le conseil départemental).

Je pense que l’audience était principalement composée de Colistiers et de sympathisants.

A un moment de la soirée, quand on a demandé s’il y avait des questions j’ai senti que je devais avoir une tête à vouloir poser une question car on m’ a fait comprendre qu’on m’avait repéré.Comme je ne suis pas du genre à me défiler, j’ai posé ma question (peut être de façon un peu confuse car ça m’est tombé dessus un peu rapidement).

J’ai d’abord expliqué que j’avais du mal à vraiment différencier les deux listes quant aux objectifs qui me semblaient plutôt proches, que j’étais là justement pour toucher du doigt cette différence. Pour faire mon intéressant j’ai exprimé mes doutes sur la notion de collégialité et mes craintes de lutte au sommet.

Il faut croire que j’ai du toucher un élement sensible car j’ai eu le droit de façon sympathique je le précise aux réponses d’Antoine et de trois de ses colistiers.

D’abord pour défendre la notion de collégialité et pour affirmer haut et fort qu’il n’était pas question de reproduire des modes de fonctionnement passés avec le chef et pas une tête qui dépasse.Ils se voient vraiment comme une vrai équipe autour D’antoine Dupin et je reconnais avoir été impressionné par la force de conviction dégagée particulierement par Marie Darves-Bornoz Virapatirin qui vient de Bagneux qui expliquait son implication sur la liste par le projet qui lui avait été proposé qui lui paraissait cohérent et crédible.

Sur la question de ce qui différenciait sa liste de celle de son concurrent, Antoine Dupin a d’abord reconnu les qualités de son adversaire comme son dynamisme et ses qualités de meneur mais il considère que dans cette phase de construction du mouvement départemental, il faut privilégier le rassemblement, la concertation et l’écoute afin de construire une structure forte apte à porter nos ambitions.

Antoine Dupin considere qu’il a les qualités nécéssaires pour effectuer ce travail ( soutenu en cela par ses colistiers) et estime être « l’homme de la situation ».

Lors de cette réunion , il est à remarquer qu’il n’y a pas eu d’attaques contre la liste adverse dans les interventions publiques ( dans les discussion informelles entre les gens présents, des critiques se sont exprimée plus clairement ce qui ne me semble pas anormal en soi).

Pour conclure , je dirai que j’ai apprécié ce café démocrate ainsi que l’état d’esprit de cette liste que j’ai sentie extremement soudée et motivée.

Cela n’ a donc pas modifié la bonne image que j’ai d’Antoine Dupin mais m’ a rassuré sur la qualité des gens composant sa liste.


Meeting de fin de Campagne du mercredi 24 septembre:

L’ambiance de cette réunion était très différente de la précédente ce qui est normal vu que c’était le grand meeting de fin de campagne et non un simple café démocrate.

Ce meeting se tenait dans une salle de la mairie de Nanterre et dès l’arrivée on est dans l’ambiance avec grosses affiches Mouvement Democrate et Ballons Oranges.

La salle d’une contenance certaine était équipé d’un projecteur et d’une sonorisation en rapport avec l’évènement.

Il y avait pas mal de monde présent (je n’ai pas compté mais c’était assez rempli).

Contrairement au café démocrate d’Antoine Dupin, ici les colistiers étaient clairement identifiés par des badges.

Il faut le dire,comme pour leurs concurrents, l’audience était composée en grande partie de Colistiers et le reste était principalemnt composé de sympathisants reconnaissables à leur badges ronds aux couleurs de la liste.

La soirée s’est ouverte sur un petit discours d’une dame qui était présentée comme la doyenne des colistiers  qui apparemment était impliquée de longue date à l’udf accompagnée par Christophe Grébert  adhérent plus jeune  et plus récent avec pour objectif assumé de représenter de manière symbolique la diversité tant générationelle que politique de la liste.

Après cela, la soirée s’est déroulée avec présentation de la tete de Liste pour le conseil departementale (Aurélie Marchand), les candidats pour la présidence départementale et une description de leur programme.Je ne vais pas le détailler car comme je le dis au début il est assez fourni donc pour le retrouver , référez vous aux documents disponibles sur leur site de campagne.

Ce programme est extremement ambitieux et je me pose vraiment la question de savoir si toutes ces propositions sont vraiment applicables telles qu’elles alors que si on on regarde les choses en face,  force est de constater qu’il y a beaucoup d’adhérents qui ne souhaitent pas forcément s’investir à 300% .C’est vrai pour le MoDem comme c’est vrai pour les autres mouvements ( voire même les syndicats). Souvent à côté d’une minorité très motivée, il y a  une masse de militants qui ne sont pas forcément prêts a se donner corps et âme à une cause même s’ils la soutienne.

Il y a eu ensuite une séance de questions réponses avec l’auditoire. Plusieurs personnes ont posé leur question et ce qui m’ a frappé, c’est l’impression de colère qui émanait de certains d’entre eux qui apparemment trouvaient que ca ne bougeait pas assez au MoDem et qu’il fallait être plus incisifs.Il me semble clair que ces personnes étaient acquises aux thèses des listes de Pierre Creuzet donc même si les questions étaient interessantes, elles ne détonaient pas avec l’état d’esprit ambiant.

Ce coup ci je n’ai pas posé de question , me sentant beaucoup moins à l’aise dans cette ambiance que dans la précédente.

Et encore j’ai eu la chance qu’un militant de ma ville investi sur cette liste soit présent ce qui m’a permis de me sentir un peu moins perdu au milieu de tout ça.

Une chose qui m’intéressait était d’entendre parler Pierre Creuzet car j’ai entendu beaucoup de choses à son propos donc j’étais assez impatient de voir le personnage en action.

Le personnage parait plutôt sympathique et a un réel charisme. Le dynamisme du bonhomme est évident et son attitude est êxtremement volontariste.Il sait parler et faire vibrer la corde sensible des démocrates que nous sommes quand il parle de Bayrou et des ambitions qu’il faut avoir pour le mouvement.

Je reconnais qu’il m’ a plutôt impressionné.

Par contre contrairement à ce que j’avais constaté le 23, lors de cette réunion il y a eu des attaques publiques assez dures Contre Antoine Dupin par rapport à son action dans les instances provisoires du département durant l’année écoulée, son attitude lors des legislatives ainsi que sur les problèmes liés au débat entre les deux têtes de liste prévu ce jeudi 25 au siège du mouvement à Paris et pour lequel la présence d’Antoine Dupin n’était pas certaine, Pierre Creuzet estimant qu’il refusait le débat.

 

J’avoue que c’est un passage que je n’ai pas trop apprécié car je trouve toujours facile de désigner quelqun a la vindicte populaire sans que celui ci soit là pour répondre.Ce serait acceptable dans une lutte contre un autre parti mais vis à vis d’un autre démocrate , cela m’ a quelque peu dérangé.Je pense surtout à la gestion du mouvement départemental l’année précédente qui n’ a pas dû être évidente entre les defections, les trahisons,un encadrement décimé… J’imagine qu’une fois le conseil départemental et la présidence élus ce sera bien plus facile à gérer qu’avec les structures provisoires qui ont eu cours jusque là…Bref je n’ai pas aimé ces attaques…

 

********************** Apartée ***************************

Concernant le problème lié au débat du 25, les dernières informations en provenance de la commission électorale et des listes Dupin/Harmand semblent laisser envisager l’absence de celles ci lors du débat qui est malgré tout maintenu, j’éspère que finalement toutes les listes seront présentes ce soir.

Je ne vois pas trop quel intérêt aurait Antoine Dupin a refuser le débat la veille surtout que je considère qu’il ne dois pas craindre la confrontation avec Pierre Creuzet car même s’il est beaucoup moins à l’aise dans ce genre d’exercice que son compétiteur, il possède des qualités propres qu’il aurait tort de ne pas afficher.

********************* Fin de l’apartée ******************************

 

A la suite de cela un petit buffet était organisé mais vu qu’on approchait des 23h00, je suis rentré chez moi (  le fait que je ne me sois pas senti à l’aise a certainement  joué dans ma décision de ne pas m’éterniser sur place).

 

Alors quelles conclusions tirer de tout cela ?

 

En fait je ne sais pas trop car au final, on se retrouve face à deux états d’esprit et deux façon de concevoir l’organisation du mouvement departemental très différentes même si paradoxalement les objectifs sont peu ou prou les mêmes.

Le projet de Pierre Creuzet est extremement ambitieux et séduisant et d’un autre côté le projet d’Antoine Dupin me parait plus rassembleur et crédible.

Il y a quand même un truc qui me chiffone avec les appelations des listes de Pierre Creuzet « Vraiment MoDem » et « Vraiment Orange » car elles me paraissent porter une logique de division entre les militants. Le visionnage du reportage de France 3 sur cette soirée du 24 confirme mes impressions sur ce point là.Cessons d’opposer les anciens udf aux nouveaux arrivants, nous sommes tous démocrates.

Et après tout l’experience n’est pas une tare, c’est au contraire une force…

 

Mon tempérament et mon expérience me pousseraient plus à favoriser une démarche d’écoute et de dialoque qu’une démarche orientée vers l’action percutante.C’est certes plus lent en terme de résultats mais je pense qu’une attitude humble dans les rapports à ceux que nous devrons convaincre est de nature à favoriser une prise de conscience plus profonde et donc plus solide.Il y a donc de grandes chances qu’ à titre personnel j’apporte ma voix aux listes Dupin/Harmand.

Mais j’imagine que des gens avec un tempérament différent du mien auront le raisonnement inverse.

Il n’ y a pas de meilleur choix dans cette élection à mon sens.Je crois que les deux modes de pensés sont complémentaires et j’éspère qu’au final on trouvera un équilibre au niveau départemental pour le plus grand bien du mouvement.

Que voulez vous, moi au cinéma j’aime bien les happy end… on se refait pas ;o)

 

Bonne journée à toutes et à tous.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 1 Comment »