Du rouge à l'orange

Blog d'un adhérent du MoDem qui vient de loin…

Changement d’adresse du blog

Posted by serge92 on 3 octobre 2013

Il y a quelques années,  j’ai crée ce blog afin d’exprimer mes opinions sur le mouvement démocrate dont je suis adhérent.
A l’époque, le MoDem offrait la possibilité d’héberger nos blogs sur leurs serveurs, nous permettant ainsi de bénéficier d’une adresse en « lesdemocrates.fr » qui était vraiment trop classe 😉 , sans être pollués par la publicité.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui mais ceux qui comme moi avaient ouverts un compte à l’époque, continuent à en bénéficier.

Aujourd’hui, j’ai décidé de migrer mon blog chez un autre hébergeur.

Pourquoi cette décision ?

 Tout d’abord, le fait qu’il ne soit plus possible de créer de nouveau comptes peut laisser craindre qu’un jour, le mouvement décide de ne plus maintenir la plateforme et de la fermer. Je préfère donc anticiper cette éventualité en migrant mon blog vers un hébergeur ayant pignon sur rue et dont la pérennité est, à priori, assurée.
 
Ensuite, une raison plus directement liée à l’actualité du mouvement: La volonté réaffirmée des plus hautes instances du MoDem d’aller vers une alliance avec l’UDI va certainement m’amener à écrire dans les prochaines semaines des billets qui seront en opposition très nette avec cette nouvelle orientation et je ne trouverai pas correct, d’un point de vue moral, d’utiliser les moyens gracieusement mis à ma disposition par le MoDem pour le critiquer ouvertement.

En conséquence, vous pourrez lire mes prochains billets sur la nouvelle adresse qui est:

http://serge92.over-blog.com

Bonne soirée et merci au MoDem d’avoir hébergé mon blog toutes ces années :)

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Changement d’adresse du blog

Rassemblement MoDem/UDI… Non merci…

Posted by serge92 on 7 septembre 2013

Avec les récentes déclarations de responsables du MoDem concernant l’intérêt qu’il pourrait y avoir pour notre mouvement à nouer un partenariat avec l’UDI de Borloo, il m’est revenu à l’esprit une histoire qui est certainement issue d’un recueil de fables que je n’ai pas pu identifier  en cherchant sur Google.
Pour ma  part, c’est une histoire que j’avais entendue dans une série télé de science fiction, star trek voyager pour ne pas la nommer (comme quoi on peut trouver de la sagesse partout).
Je vais donc vous la conter.

Un scorpion marchait au bord d’une rivière cherchant un moyen de passer sur l’autre rive, quand tout à coup il aperçoit un renard.
il demande au renard de le prendre sur son dos pour traverser la rivière.
celui ci répond « non! si je fais çà tu me piqueras et je me noierai ».
Le scorpion de bonne foi lui dit « si je te pique, nous nous noyons tous les deux »
Le renard réfléchit un instant et finalement il accepte.
Alors le scorpion grimpe vite sur son dos et le renard commence à nager
mais arrivés au milieu de la rivière, le scorpion le pique.
Tandis que le poison envahit ses veines, le renard se tourne vers le scorpion et dit « pourquoi as tu fait çà ? tu vas aussi te noyer maintenant ».
« c’était plus fort que moi » dit le scorpion « c’est dans ma nature ».

 

Vous l’aurez compris, je n’ai absolument aucune confiance dans les personnes qui constituent l’UDI.
Leur fiabilité est plus que douteuse et il me parait évident qu’au moindre coup de vent, ils nous laisseront en plan pour retrouver la douce sécurité de l’UMP.
L’un des fondements de l’existence du MoDem est la création d’un centre réellement indépendant.
Il est illusoire de penser que l’on puisse compter sur l’UDI pour atteindre cet objectif.

Dans le cadre des municipales, je peux envisager que l’on puisse au cas par cas soutenir tel ou tel maire qu’il soit ps, udi, ump, s’il est honorable et qu’il fait du bon boulot  mais j’ai du mal à envisager un accord global avec l’UDI.
Si cela devait survenir, je me poserai sérieusement la question de mon appartenance au MoDem….

Les militants du MoDem sont issus de la gauche, de la droite, des abstentionnistes, des écologistes, bref  de différentes sensibilités qui ont pour point commun d’avoir considéré que pour le bien du pays, il fallait se rassembler par delà nos différences pour œuvrer sur la base de l’intelligence et du bon sens.
Cela tient car jusqu’ici, aucune sensibilité n’ a pris le pas sur les autres.

Un partenariat avec l’UDI mettrait à mal cet équilibre et par la même, celui qui existe au sein du MoDem….

J’avais déjà écrit un billet sur ce blog intitulé  » Alliance… Méfiance » consacré à la tentation de l’époque de s’allier à la gauche…
Aujourd’hui, la tentation d’alliance tends vers la droite mais la méfiance est toujours de rigueur…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Rassemblement MoDem/UDI… Non merci…

Réponse à Mr Arthuis

Posted by serge92 on 4 mai 2012

Voici un commentaire que j’ai posté sur le blog de mr Jean Arthuis suite à son billet intitulé « La fin d’une aventure, la refondation du centre »

Je vous avoue que je suis atterré de constater que ce monsieur, que je considerais comme honorable, se permet de donner des leçons de courage à François Bayrou alors qu’il n’ a jamais démontré qu’il était capable de prendre de vrais risques politiques pour porter les idées qu’il prétend défendre…

Comme je ne suis pas certain que mon commentaire  passera l’épreuve de la modération du blog de mr Arthuis, je le publie également ici.

« Bonjour,

je me permet de reagir à votre billet car  je pense que vous n’avez aucune légitimité à porter un jugement de valeur sur François Bayrou…
Vous n’arrêtez pas de vous qualifier de « centriste » vous posant comme une sorte d’autorité morale en la matière mais vous expliquez en même temps « La refondation de la famille centriste se fera au centre droit ».
Le centre droit, ce n ‘est pas le centre, c’est la droite.. L’aile gauche de la droite soit, mais la droite…

Elle est où la cohérence dans votre discours?

Vous dites que la France a besoin de députés humanistes mais dès le premier tour passé, vous vous êtes empressé de quitter François Bayrou pour appeler à voter pour un Nicolas Sarkozy qui tient des discours diviseurs depuis des mois opposant les catégories les unes contre les autres.

Vous nous parlez de crédibilité économique mais pourquoi ne parlez vous pas du bilan desastreux de monsieur Sarkozy en matière de chômage, d’augmentation de la dette publique qui a progressé selon les modes de calculs de 500 à 600 milliards d euros pendant le quinquenat Sarkozy?

POurquoi voudriez vous que l’on croit sur parole un homme qui a fait le contraire de ce qu’il avait promis en 2007 ?

Por atteindre l’équilibre budgetaire , l’essentiel est d’en avoir la volonté…

Un dirigeant serieux n’ a pas besoin de regle d’or pour faire des budgets à l’equilibre…

Dans votre billet, vous parlez de courage… Il est où le courage à soutenir toujours le même camp, même quand ce camp se compromet avec des idéologies bien loin des idéaux du centrisme..

François Bayrou a un réel courage.

La France a plus que besoin de retrouver de l’unité, de la sérénité, de la morale politique et de la confiance pour passer la période difficile que nous connaissons.

Or, au cours de la periode précédente, le president sortant a mis à mal la cohesion du pays.

François Bayrou a considéré, en conscience, que François Hollande était bien plus capable que Nicolas Sarkozy de remettre le pays sur de bons rails.

François Bayrou a fait le choix priviligier la defense de ses valeurs profondes et de ses convictions.

Ca aurait pourtant été facile pour lui de rallier Sarkozy avec à la clé tous les avantages que cela impliquait en terme de députés, sénateurs et peut être même de postes ministeriels.

Et qu’ a t il fait ? il a choisi la voie la plus difficile, celle qui ne rapporte rien (et même qui coûte) qui consiste à rester fidèle à ses valeurs.

Il a choisit ses convictions plutôt que les arrangements politiques.

La France manque cruellement d’hommes de cette trempe, capables de faire passer l’intérêt général avant son propre intérêt.

Je suis simple militant du mouvement démocrate et je peux vous dire qu’aujourd’hui, je suis extremement fier du président de mon mouvement , François Bayrou…
Cela fait 5 ans que je le soutiens et s’il m’est arrivé d’être déçu par nos resultats électoraux, je n’ai jamais été déçu par l’homme… et je continuerai à le soutenir car il le mérite.

Cordialement, »

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 1 Comment »

Reprise

Posted by serge92 on 4 mai 2012

Cela faisait un long moment que je n’avais plus écris d’articles ici par manque de temps, par flemme… Bref…

Force est de constater que la plateforme wordpress est envahie de spams car en consultant la liste des  commentaires en attente de relecture, j’en ai trouvé 10000… 10000 commentaires principalement en anglais cherchant à vendre tout un tas de trucs ininteressants…

Et malheureusement l’interface de gestion de wordpress ne permet pas de supprimer ces 10000 spams d’un coup :(

Comme je ne me vois pas passer des heures à supprimer tout çà par paquets de 50, je vais les laisser où ils  sont puiqu’ils sont invisibles tant qu’ils restent dans la boite de relecture… En esperant qu’une mise à jour du site permette un jour de pouvoir tout effacer d’un coup…

 

Bonne journée :)

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Reprise

Elections du conseil national

Posted by serge92 on 16 juin 2011

J’ai reçu il y a quelques jours les informations concernant l’election des representants des adhérents au conseil national du Mouvement démocrate.

Cette election se déroule du 14 au 24 juin 2011 par internet.

Sont electeurs:

  •  Les adhérents ayant cotisé en 2009 et/ou en 2010 qui sont à jour de cotisation 2011.
  •  Les nouveaux adhérents ayant adhéré au moins 3 mois avant le scrutin. Attention, les anciens adhérents n’ayant cotisé ni en 2009, ni en 2010, qui renouvellent leur adhésion sont considérés comme de nouveaux adhérents. Pour être électeurs, ils devront donc avoir renouvelé leur adhésion au moins 3 mois avant le scrutin. 

Comme indiqué dans les statuts du mouvement démocrate:

« 9-1 Compétences
Le Conseil national est le Parlement du Mouvement Démocrate.
Il prend, dans l’intervalle des réunions de la Conférence nationale, toutes les décisions nécessaires
au fonctionnement du mouvement.
Il exprime par la voix du Président ou d’un membre du Conseil mandaté par celui-ci les positions
du Mouvement Démocrate.
Il soumet à la Conférence nationale les programmes, projets et déclarations qu’il propose.
Il contrôle le Bureau exécutif national. A chaque séance, le Conseil national dispose du droit de
proposition et d’audition du Bureau exécutif national. Le Conseil national désigne parmi ses
membres un Secrétariat permanent.
Il peut accorder au Bureau exécutif national toute délégation de pouvoir utile.
Les adhérents bénéficient d’un droit de saisine du Conseil national sur tout sujet intéressant la vie
politique. Dix adhérents peuvent le saisir.
9-2 Composition
Il est composé de membres élus pour trois ans.
Appartiennent au Conseil national :
– un collège de 180 membres élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle à la plus
forte moyenne dans le cadre régional. La répartition du nombre de siège accordés à chaque région
et aux Français de l’étranger est fixée en annexe ;
– un collège des présidents de Mouvements départementaux et des Mouvements des Français de
l’étranger dans les pays où ils sont organisés ;
– un collège de 60 représentants des élus locaux ou parlementaires choisis par leurs pairs dans le
cadre de la Fédération des élus démocrates ;
– les membres du Bureau exécutif national.
La règle de la parité s’applique dans la constitution des listes au collège des adhérents et au
collège des élus.
4
Les listes doivent comporter autant de candidats que de sièges à pourvoir, augmentés d’un
nombre de suppléants égal à 10% du nombre de sièges à pourvoir.
Le Conseil national peut coopter, sur proposition du Président et dans la limite de 5% de ses
membres, des personnalités susceptibles de l’aider à la réalisation de ses missions.
Le Bureau exécutif national peut, sur proposition du Président, désigner des personnalités
qualifiées.
Le Conseil national se réunit au moins une fois par trimestre sur convocation du Président et sur
un ordre du jour établi par ses soins ou à la demande des deux tiers au moins de ses membres »

Dans ma région Ile de France, six listes sont en course pour cette election:

– Ile-de-France démocrate
– Génération démocrate
– Démocrates pour l’Ile-de-France
– Relais et proximité
– Les adhérents sont notre force
– Objectif démocrate

Les professions de foi ainsi que les listes de candidats peuvent être consultées à l’adresse suivante:

http://www.mouvementdemocrate.fr/agenda/conseilnational

Il n’est pas évident de faire un choix car en lisant les differentes professions de foi, on peut se dire que chacune de ces six listes a vraiment la volonté de representer au mieux les adhérents.

Je vous donne brievement mes impressions pour chacune des listes:

Ile-de-France démocrate:

Je trouve leur profession de foi un peu trop générale et manquant de concret. J’aurais souhaité des axes plus précis en matière d’organisation du mouvement.

Generation démocrate:

La liste à laquelle j’apporte mon suffrage. Il y a certaines choses qui m’interessent dans leur profession de foi comme la volonté de donner une meilleure visibilité  au mouvement, un soutien sans faille au président du mouvement, la creation d’une vraie fédération internet. De plus la présence de personnes comme Christophe Grebert ou Alain Dollium qui n’ont pas démérité lors des campagnes electorales qu’ils ont mené renforce mon attrait pour cette liste car la periode qui s’ouvre va nécessiter combativité et energie.

Démocrates pour l’Ile-de-France:

A la lecture de la profession de foi, je reste sur ma faim. Des principes mais pas de propositions… Sur leur site internet, quelques articles en plus avec des prises de position mais çà ne m’emballe pas.

Relais et proximité: Il y a des propositions principalement tournées vers la communication vis a vis des adherents. L’etat d’esprit semble plutôt sympathique mais çà manque un peu d’ambition je trouve, surtout si l’on prend en compte l’importance de l’année à venir en terme d’échéances électorales.

Les adhérents sont notre force: la profession de foi est plutôt bien faite et je la trouve cohérente dans ses objectifs. La mutualisation des forces et des competences pronée par cette liste me semble assez interessante.

Objectif démocrate:

L’orientation très « sociale » de cette profession de foi était de nature à m’interesser car je pense que ce sera un des éléments clés pour gagner lors des échéances electorales à venir.

Néanmoins, cette profession de foi manque de propositions concretes et n’aborde pas les questions d’organisation interne du mouvement pourtant essentielles pour faire avancer nos idées. Autre point négatif, certains departements ne sont absolument pas représentés.

 

Que faut il retenir ?

Après ces trois années troublées qu’ a traversé notre mouvement, il me parait impératif de profiter de ces élections internes pour lui redonner un nouvel élan.

C’est pourquoi il me parait important que les adhérents du mouvement démocrate participent en masse à cette élection du conseil national afin de donner une réelle légitimité à cette instance ô combien importante.

Donc je vous invite à consulter les professions de foi des differentes listes et à voter :)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Elections du conseil national

Justice

Posted by serge92 on 6 septembre 2010

En ces temps de débat sur la question des retraites, l’adhérent Modem et cgt que je suis se sent obligé de mettre un billet sur la question.

Je viens d’écrire un commentaire sur le site officiel du mouvement democrate et comme je trouve que cela illustre bien ma position sur ce thème,je le retranscris ici…

Bon ok c’est peut être aussi par flemme de réecrire quelquechose de plus consistant ;o)

Mais si l’inspiration me revient, je completerai peut être mon billet…

 

Je trouve que l’on passe completement à coté de l’essentiel dans cette histoire de retraite et que l’on raisonne dans le désordre.

Il me semble que le positionnement médiatique de François Bayrou est contre productif car il valide l’idée qu’il n’y a aucune alternative à la question du financement des retraites que le recul de l’age de depart ou l’augmentation de la durée de cotisation.
Je ne dis pas que l’idée de ce recul est completement inepte (Je pourrais pourtant, l’adherent MoDem que je suis étant également adhérent à la CGT).
Ce qui me pose problème, c’est que l’on occulte complètement une des propositions du mouvement democrate qui apparait dans la zone « dossiers » puis « retraite » du site du MoDem:

« 9- Enfin, l’équilibre financier à court terme des régimes de retraite n’est pour nous ni acquis ni même approché par les timides décisions annoncées. Cet équilibre financier demeure pour nous une très lourde préoccupation. En particulier « l’augmentation » de 1 pour cent (de 40 à 41 pour cent !) de la tranche la plus élevée de l’impôt sur le revenu nous paraît purement cosmétique. On ne résoudra pas le problème par des expédients comme ceux qui sont envisagés, épuisant en quelques années le Fonds de réserve des retraites qui devait être réservé aux générations d’après-guerre. Les efforts qui doivent être demandés, doivent l’être de manière durable et juste, proportionnée aux moyens réels de chacun et mettre à contribution des revenus, en particulier financiers, aujourd’hui en grande partie exonérés. « 

Certains y verront, de ma part, un dogmatisme « de gauche » mais il n’est que la traduction d’un des grands principes souvent cité par François Bayrou:  la justice exige que chacun participe à la solidarité nationale en fonction de ses possibilités et de ses moyens.
Le mot important dans cette phrase, c’est le mot Justice.

Quand on entend que 70 ou 75% des gens soutiennent le mouvement contre la reforme des retraites, ce n’est pas parcequ’ils refusent de faire les efforts necessaires, c’est avant tout parcequ’ils estiment qu’ont leur demande de faire des efforts qu’on ne demande pas à d’autres pourtant plus favorisés.

Je parle de ces fameux revenus financiers qui font le bonheur de ceux qui en profitent et qui ne contribuent pas à la solidarité nationale à la hauteur des grosses masses d’argent que cela représente.

Certains me repondront que cela n’a rien à voir avec les retraites.
Je repondrai, en tant qu’humaniste, que le but principal de toute société civilisée doit être l’epanouissement tant physique que moral et intellectuel des êtres qui la constitue (et non la concurrence libre et non faussée qui apparaissait comme objectif de l UE dans un certain traité constitutionnel européen heureusement repoussé grâce à la vigilance des citoyens).

Une fois cela acté, la conséquence est simple: aucune frange des richesses crées ne doit echapper à l’obligation de contribuer à hauteur de ses possibilités à l’atteinte de cet objectif.

Pour revenir à la notion de raisonnement desordonné concernant la question des retraites, il me semblerait juste (j’insiste sur le mot) qu’avant de proposer un recul de l’age de la retraite/une augmentation de la durée de cotisation, on regarde d’abord  à quelle hauteur la mise à contribution de ces revenus financiers pourrait réequilibrer les comptes des systèmes de retraite.
Une fois ce calcul là effectué, s’il reste un déséquillibre, alors là oui, il faudrait reflechir en terme d’age de la retraite ou de durée de cotisation.
Je pense que les citoyens l’accepteraient plus facilement car ayant le sentiment que tout ne porte pas sur les mêmes épaules mais est équitablement réparti.

J’entends déjà certains dire que c’est trop difficile ou trop ambitieux.
Je leur répondrai que je n’ai pas rejoint le mouvement democrate par recherche de facilité et que la résolution des grands problèmes auxquels le pays est confronté passe necessairement par des ambitions élevées.

Pour globaliser un peu ma reflexion, je dirai que ce type de raisonnement peut s’étendre à d’autres domaines car basé sur ce que je considère être le vrai but d’un être humain: la justice…
Je parle de justice dans son sens d’équité.

Niveau sécurité par exemple, que veulent les gens ?

Certainement pas ce que fait le gouvernement actuellement qui consiste à punir des groupes entiers (par la suspicion que cela jette sur ceux qui en font partie) au nom des actes d’une minorité car cela n’est pas juste.
La justice c’est de punir individuellement ceux qui ne respectent pas la loi et laisser tranquille ceux qui n’embetent personne.

Où je veux en venir ?

Que ce qui fera la différence en 2012, ce sera notre capacité à porter un message de justice ferme mais eclairée.

Cela me fait penser à un slogan qu’avait sorti Segolene Royal en 2007: « L’orde juste »
Elle ne l’avait pas retenu comme slogan principal et je pense qu’elle a fait une erreur car ces deux termes associés sont d’une force phénomenale.

Donc Mr Bayrou, je continuerai à vous soutenir car je pense que vous êtes fondamentalement l’homme qu’il faut au pays mais s’il vous plait, recentrez vous dans vos discours sur cette idée de « Justice » qui associée aux autres peut donner une réelle cohérence à notre vision humaniste.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Commentaires fermés sur Justice

Le grognard et la montagne

Posted by serge92 on 18 mars 2010

Ces lendemains de premier tour des régionales ont été l’occasion d’une grande effervescence dans la blogosphère démocrate et antidemocrate.

Chacun y va de son appréciation sur ce qui doit changer ou pas, sur les causes de notre plantage, sur les responsabilités de nos dirigeants, sur notre stratégie.

J’ai bien evidemment, en bon internaute que je suis, participé aux échanges sur la blogosphère et c’est dans l’un de ces lieux de débats qu’un des intervenants m’ a assimilé à l’ « un des derniers grognards de Bayrou ».

Les grognards étaient les soldats les plus experimentés et surtout les plus fidèles à Napoleon. Je ne pense pas que l’experience et la fidelité soient des tares, bien au contraire. Je ne peux vraiment me prévaloir d’une grande experience mais je pense être quelqun d’assez loyal et fidèle.

Cela m’a amené à repondre à mon interlocuteur que sur certains aspects c’était effectivement pertinent et que je revendiquais ma loyauté vis à vis des personnes ou des idées que j’appréciais. 

Dans l’esprit de mon contradicteur , j’imagine que la comparaison avait pour but de mettre en avant un comportement idolatre de ma part vis à vis de Bayrou, complètement découplé de la réalité du personnage.

Selon lui, les gens comme moi seraient complètement à côté de la plaque et  soutiendraient François Bayrou sans raisons objectives de le faire.

Je reconnais que la question est interessante car elle m’oblige quelque part à formaliser les raisons de mon soutien à cet homme malgré les défaites électorales successives, ses erreurs, les problèmes internes au mouvement, les critiques incessantes tant internes qu’externes, les defections…Bref toutes ces raisons qui ont servi de justifications à toutes ces personnes qui ont quitté le mouvement parfois avec fracas.

Parmi les reproches principaux souvent  entendus: François Bayrou n’ a pas de ligne cohérente car lors des municipales c’était alliance à droite ou à gauche en fonction des villes, lors des régionales l’autonomie absolue, lors de la presidentielle un non soutien à Sarkozy sans pour autant soutenir Royal…

Je rejette ce reproche car finalement quel a été l’objectif de François Bayrou en créant le MoDem ? Créer une structure non inféodée à l’un des deux grands blocs qui pourrait faire travailler en son sein des gens talentueux d’origines politiques diverses pour le bien du pays.

Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de l’ampleur de la tâche: Débarasser les citoyens et les politiciens d’une logique de confrontation bloc contre bloc, droite contre gauche qui a cours depuis 50 ans si on se limite à la Veme république voire 200 ans si on se rappelle l’origine de ces notions de droite et de gauche… Cette logique a formaté des générations de citoyens depuis des dizaines et des dizaines d’années…

Si elle a pu avoir un intérêt à une époque, aujourd’hui cette logique nous empeche de trouver les solutions intelligentes aux problèmes actuels auxquels nous sommes confrontés.

C’est un objectif titanesque qu’il s’est assigné là et si je devais faire une comparaison avec un autre domaine afin d’appuyer mon propos, je ferai un parallèle avec l’alpinisme.

Notre objectif en tant que démocrates est élevé comme le sommet d’une montagne.. Seulement là, il ne s’agit pas du Galibier ou du Mont Blanc, c’est de l’Everest qu’il s’agit.

Nous sommes comme ces alpinistes des temps jadis qui cherchaient à être les premiers à atteindre un sommet.

Avant qu’une equipe arrive enfin à planter son drapeau au sommet de l’Everest, combien d’autres ont essayé et ont échoué parfois au prix de leur vie…. 

Avant d’espèrer atteindre un tel objectif, il a fallu étudier quel face se pretait le mieux à cet objectif et une fois un choix fait à ce niveau, il a fallu qu’ils trouvent une voie en étant parfois obligés de rebrousser chemin et chercher une autre voie quand la première envisagée s’averait finalement impraticable…

Parfois même ils devissaient et il ne devaient qu’à leur corde et au soutien des autres membres de la cordee de ne pas s’écraser dans la vallée… Mais finalement une équipe y est parvenue et d’autres ont suivi apres…

Et bien, nous sommes dans le même cas de figure , nous avons choisi de nous attaquer à un objectif énorme et pour ce faire, nous devons tatonner et essayer différentes voies en esperant trouver le passage étroit vers l’objectif.

Lors des municipales, la tentative consistait à s’allier au coup par coup avec des gens en fonction de leurs qualités et leurs valeurs, plus que de leur etiquette politique.

Cette logique là n’a pas eu l’efficacité escomptée et a donné une image brouillée du mouvement. Nos dirigeants ont alors tenté une autre approche qui consistait à partir sous nos couleurs pour être un peu plus identifiables idéologiquement parlant. Malheureusement, des erreurs (le fameux échange avec DCB et une trop grand nationalisation du scrutin européen) nous ont fait dévisser à 8%.

Alors qu’ont fait nos dirigeants ? Ils ont conservé et accentué la logique d’autonomie absolue du mouvement en favorisant l’emergence de candidats nouveaux, en prenant garde d’éviter les coups d’éclats et en privilégiant l’aspect régional de ces élections…

Malheureusement, cette voie là s’est également montrée impraticable, à la fois pour des raisons liées à notre organisation interne ainsi que pour des raisons de climat délétère (Defections multiples amplifiées par une mediatisation complaisante, manoeuvres politicardes internes et externes de destabilisation, défiance généralisée des Français vis à vis des politiques en général, attitude des médias)… Là aussi nous avons severement dévissé mais la cordée a malgré tout tenu bon, nous permettant de pouvoir repartir à l’assaut de la montagne….

Alors bien sûr, nous avons perdus des plumes dans ces tentatives mais une ambition élevée implique généralement des risques élevés.

Sans compter que nous sommes dans un cas de figure où les mouvement politiques principaux et leurs alliés n’ont absolument aucun intérêt à ce que nous réussissions car cela les priverait de la rente de situation que leur assure le bipartisme droite-gauche (un  coup c est toi, un coup c’est moi mais au final, on profite tous les deux du gateau).

Donc non seulement nous nous attaquons à une montagne immense et abrupte, mais en plus des confrères bien intentionnés ont fait en sorte de placer sur notre route toutes sortes de chausse trappe et de peaux de bananes afin de nous empecher de réussir.

Alors bien sûr, il aurait été beaucoup plus facile de se mettre sous la protection d’un des deux gros blocs, nous aurions alors eu des élus, des alliés pour nous défendre, voire même une certaine complaisance de la part des médias… Mais le prix que nous aurions dû payer, c’était le renoncement à nos idéaux et à nos valeurs.

Beaucoup ont  fait ce choix (et dans le lot un bon nombre de ceux qui nous ont laché). Mais par contre, bien peu ont accepté d’assumer les risques qu’impliquait la volonté de s’attaquer frontalement à ces forces immenses virtuellement coalisées.

Parmi ces fortes âmes qui ont accepté ce risque, il y a François Bayrou…

Alors bien sûr, il n’est pas parfait , il a des défauts (peut être les défauts de ses qualités) et il lui arrive de commettre des bévues (et parfois des grosses) mais il est le SEUL actuellement à avoir accepté de payer le prix élevé qu’implique la fidélité à ses idéaux et ses valeurs… Rien ne lui est épargné: Coups bas, attaques directes, quolibets , insultes, remises en cause venant parfois de l’intérieur même du mouvement, provocations…

Rarement un homme politique a été attaqué à ce point…On en arrive à un point où actuellement même un Le Pen subit moins d’attaques que François Bayrou…

Il est etonnant que des gens à l’interieur même de notre mouvement ne se posent pas la question du pourquoi un tel acharnement contre quelqun qui est annoncé comme fini depuis des mois et des mois…

La réponse est pourtant évidente: Les tenants de la politique droite/gauche ont bien senti la menace que pouvait faire peser un homme de la trempe de François Bayrou sur leurs petits intérêt personnels et partisans…

Beaucoup d’hommes, à la place de François Bayrou, auraient depuis longtemps abandonné le combat en demandant grâce mais lui encaisse tous les coups, depuis des jours, des semaines, des mois, des années… Malgré cela, il est toujours debout et il défend inlassablement ses convictions… nos convictions… dès qu’il en à l’occasion et la possibilité…

Et quels remerciements reçoit il de la part de certains à l’intérieur même du mouvement ? Des reproches, des remises en cause , des appels à la demission de la part de pleurnichards qui trouvent que c’est vraiment trop méchant qu’on ne les consulte pas tous les quatres matins pour leur permettre de choisir la couleur du papier toilette au siege du MoDem ou qui expriment leur souffrance intérieure de ne pas avoir été reconnus à leur juste valeur…

Tous ces gens là ne subissent pas le centième de ce que doit subir le président de notre mouvement dans cette lutte pour une société plus humaine mais au lieu de le soutenir dans cette épreuve, ils en rajoutent encore une couche supplémentaire. Je trouve cela profondément injuste, c’est pourquoi je réagis aujourd’hui. 

Alors oui mesdames et messieurs les donneurs de leçon de tous poils, je soutiens François Bayrou et je continuerai à le soutenir…

Et oui, je revendique mon statut de « grognard de Bayrou » car je trouve que c’est un homme politique admirable tant par sa vision d’une grande justesse de l’état de notre société que par l’ abnégation qu’il démontre tous les jours en encaissant tous les coups qui lui sont assénés.

Le grognard que je suis est prêt à le suivre sur les pentes escarpés de cette montagne immense pour le soutenir et trouver enfin cette voie qui nous menera au sommet… Et si finalement nous échouons et que nous nous retrouvons au fond du ravin, au moins aurons nous essayé…

C’est maintenant plus que jamais que François Bayrou a besoin de nous alors soutenons le de toutes nos forces et gardons la foi en nos valeurs et en nos idées.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 8 Comments »

Au 2nd tour, je vote Alain Dolium

Posted by serge92 on 15 mars 2010

Nous y voilà,

nous connaissons enfin le résultat du premier tour des élections régionales…

Pour notre mouvement, le score est extrêmement bas avec 4,24% (à priori ça doit être plus si on prend en compte notre absence de liste en Languedoc Roussillon).Dans les régions, les scores tournent autour de 4% avec une pointe pour Jean Lassalle en Aquitaine avec 10.4% et Rodolphe Thomas en Basse Normandie avec 8.9%.

En Ile de France avec 4.1%, Alain Dolium ne réussit pas à concrtiser malgré son energie et la bonne campagne qu’il a mené dans des conditions très difficiles.Pour autant je ne regrette pas le choix de ce candidat qui s’est avéré être un candidat de conviction avec une vraie energie et de vraies valeurs.J’espère qu’il persistera dans la voie de la politique et que j’aurais de nouveau l’occasion de le soutenir dans de futures échéances électorales.

Passé ce petit tour d’horizon des différents résultats, une question se pose: Et maintenant ?

Passé un petit moment de découragement (environ 2 heures) et après reflexion, je pense que tout n’est pas completement perdu…

Alors certes ce résultat n’aide pas mais je pense qu’il peut constituer l’electrochoc nécéssaire pour nous relancer.

Une des choses qui nous a plombé, les defections de certains de nos responsables locaux (je pense particulièrement à mon département des hauts de seine) est peut être une chance de faire monter une nouvelle génération enfin débarrassée de tous les dinausaures qui en étaient restés à la politique version petit notable défendant son territoire.

Le cas Lepage

Petite aparté concernant les responsables pour traiter d’une responsable en particulier, nationale celle là,  Corinne Lepage. Ma position de militant la concernant est claire, limpide et sans langue de bois: elle doit partir maintenant du mouvement démocrate qu’elle demissionne ou qu’elle soit exclue , peu m’importe.

Autant je pouvais accepter qu’elle exprime des désaccords stratégiques sur la tenue de notre mouvement même à l’encontre de François Bayrou, autant je ne peux accepter le soutien qu’elle a apporté en pleine campagne à certaines listes Europe Ecologie ( que ce soit un  soutien direct comme en Alsace ou de la complaisance vis à vis des cap21 alliés localement à EE) alors qu’existaient en face des listes du MoDem. Je ne peux l’accepter , pas tant pour des considérations de concurrence interne au mouvement que pour l’affront que cela constitue vis à vis des militants qui ont tractés dans le froid ou boité ou participé à des réunions publiques, bref des militants qui ont donné le meilleur d’eux même pour leur mouvement et qui ont vu une vice presidente de leur mouvement soutenir une liste adverse.

Et maintenant ?

Je pense que l’ une des premières décisions que va devoir prendre le siège doit être de provoquer de nouvelles elections internes au niveau des différents échelons du mouvement pour le remettre en ordre de marche et lui permettre de se reconstruire. Cela sera long mais je pense qu’avec de la sincérité et de la conviction, c’est possible.

Il me semble qu’il va également falloir rectifier un déséquilibre dans l’organisation locale de notre mouvement: Il me parait clair qu’une erreur a été commise en donnant à l’échelon départemental l’essentiel des pouvoirs alors  qu’il n’était pas le niveau le plus pertinent pour mobiliser les militants et qu’il favorisait l’emergence d’une logique de barons locaux.

Il me semble que le pouvoir au niveau des territoires devrait revenir aux sections locales qui sont au plus proche du terrain et des militants.Ce n’est qu’à cette échelon là que nous pourrons recréer une dynamique militante, seule à même de restaurer la force de notre mouvement. Il est bien évident que les moyens, enparticulier financiers, devront être rendus aux sections afin que celles ci puissent réellement faire vivre leur activité.Dans ce schéma, l’echelon departemental n’aurait plus qu’un rôle de coordination et d’organisation des sections mais en aucun cas un rôle de contrôle.

Pour ce qui est de l’échelon national, sans doute va t il falloir revoir certaines choses. J’ai lu une idée peut etre interessante qui consisterait à segmenter la presidence nationale avec un François Bayrou qui serait le président « strategique » du mouvement et aurait la charge de la reflexion stratégique et politique du mouvement ainsi que la préparation de l’échéance présidentielle et un président « executif » qui aurait la charge de la gestion pratique du mouvement à proprement parler, étant entendu que le président executif devra s’engager à ne pas briguer d’une façon ou d’une autre l’investure pour la présidentielle.

 

Certains eminents bloggueurs démocrates, surement sous le coup de l’emotion, en appellent à la renaissance de l’udf  et de son positionnement de centre droit. Je ne pense pas que l’on puisse réellement avancer en regardant constamment dans le retroviseur.L’udf a eu sa pertinence en son temps mais dorénavant il est temps de construire quelquechose de nouveau et surtout garder le cap de l’indépendance vis à vis des vieux blocs du XXeme siècle.

Je dis à ces gens là de se méfier de la tentation d’idéaliser le passé… L’udf a certainement eu de bons côtés mais aussi des côtés sombres…

Moi qui suis dans les Hauts de seine, j’ ai pu constater le comportement d’anciens udf qui ayant pourtant  toutes les manettes en main  au niveau du département n’ont su que diviser, intriguer et finalement quitter le mouvement en pleine campagne, retombant ainsi dans leur logique de petits notables locaux. Je ne met pas en cause tous les udf, certains étant restés loyaux à notre mouvement, je dis simplement qu’il est souvent tentant d’idéaliser le passé en oubliant les sombres réalités de ce même passé.

On se retrouve face à un challenge intéressant qui va consister à reconstruire un mouvement parti sur de mauvaises bases pour en faire ce qu’il aurait dû être dès le départ. Cette défaite, pour dure qu’elle soit, sera l’occasion pour nous de découvrir une vertue ô combien négligée et pourtant importante pour que les citoyens retrouvent confiance en nous: L’humilité.

En tout état de cause, je continuerai à militer au MoDem et à porter nos valeurs et idées.

Pour ce qui est du titre de mon billet, il correspond simplement à la décision que j’ai prise concernant le 2nd tour des régionales dans ma région Ile de France.

Etant issu de la gauche, il aurait été facile pour moi de retourner à mes anciennes amours et voter pour la liste de gauche.

J’aurais pu aussi choisir l’abstention mais je suis trop attaché au concept de démocratie pour faire ce choix.

Mais si j’y réflechis bien, en quittant le pcf et en rejoignant le MoDem, j’ai fait un constat: l’opposition stérile droite gauche existant dans notre pays depuis 50 ans empêche le pays d’évoluer et de trouver les solutions intelligente pour apporter du bien être à ses habitants.La seule solution est de sortir définitivement de cette logique pour construire une nouvelle voie… Je ne reviendrai pas en arrière et je ne veux être ni de droite ni de gauche… Le qualificatif de démocrate me convient parfaitement.Je ne vois donc aucune raison de voter pour une des listes en présence au second tour qui persistent à raisonner avec de vieilles logiques dépassées.

En conséquence, j’utiliserai donc le bulletin de vote du 1er tour du mouvement démocrate pour mon vote du 2nd tour.Je suis bien conscient qu’il sera considéré comme un vote nul mais il aura au moins  le mérite d’exprimer clairement ma façon de voir les choses.

 

Bonne fin de soirée et surtout, gardez la foi :o)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 5 Comments »

Régionales 2010: Un nouvel espoir

Posted by serge92 on 6 février 2010

Il semblerait que la campagne électorale pour ces régionales risque de se concentrer sur une courte période au vu du peu d’intérêt qu’elle semble pour l’instant susciter pour 90% de la population.

Il était donc temps de partir en campagne et de lancer une dynamique afin de porter à la connaissance de nos concitoyens nos propositions pour la région .

Point positif, nous avons une excellente tête de liste régionale en Ile de France: Alain Dolium , dynamique, combatif et connaissant la région Ile de France dont il est issu.

Nous avons également un excellent programme régional basé à la fois sur le programme élaboré au national par les militants et présenté  au congrès d’Arras ainsi que sur les problématiques existant dans notre région (Emploi, Logement,Transport,Développement durable,Formation/Éducation).

Les semaines précédentes n’ont pas été faciles pour notre mouvement, entre des sondages assez faibles et quelques défections de responsables mais nous sommes toujours debout…

Peut être fallait il en passer par là pour pouvoir se relancer (un bon électrochoc en quelque sorte). Une chose est sûre maintenant: avec tout ce que nous avons traversé, il n’y a plus grand chose qui peut nous atteindre…

A titre personnel, je suis bien remonté et prêt à me coltiner cette campagne électorale en allant à la rencontre des gens, écharpe orange en bandoulière.

Le Dimanche 24 janvier, j’étais donc à 10h00 à la maison de la chimie à Paris dans laquelle a eu lieu le meeting MoDem de lancement de la campagne des régionales.

A cette occasion, nous ont été présentées les têtes de liste des différentes régions qui ont parlé l’une après l’autre de la vision qu’ils/elles avaient de cette campagne et de leur programme.

J’avoue que cela m’ a mis du baume au cœur car même si je ne les connais pas tous, ils semblent vraiment être motivés pour porter fièrement nos couleurs et nos idées.

Certains ont fait particulièrement sensation:

  • Alain Dolium pour son volontarisme, son charisme et aussi parce qu’il était le régional de l’étape.
  • Pascal Monier en Région Poitou Charente qui a été longuement applaudi pour les raisons que vous savez suite aux manœuvres de débauchage lancées par Segolene Royal. Sa détermination à défendre notre autonomie faisait plaisir à voir. Sa campagne sera placée sous le signe de l’équilibre, nécessaire quand il s’agit de gérer une instance comme une région qui a un fort impact sur la vie de ses habitants.
  • Jean Lassalle, toujours excellent et d’une grande sincérité. Ses discours sont toujours poignants car on sent qu’il viennent du cœur.Il n’a pu s’empêcher de chanter à la fin de son intervention. C’est vraiment un grand bonhomme.
  • Azouz Begag, toujours très fin et spirituel avec une envie de se battre dans cette campagne et qui nous a donné des nouvelles de son cousin Rachid ;o)

Une mention spéciale à la représentante de la Martinique qui remplaçait la tête de liste locale retenue sur place pour cause de référendum: Son discours a été vibrant et d’une grande force quand elle évoquait les sols pourris par la pollution et les problèmes économiques que connaissent les Antilles en général. Je n’ai plus son nom en tête et je m’ en excuse car je l’ai trouvé extrêmement percutante.

Je ne vais pas  citer l’ensemble de nos candidat(e)s  mais tous semblaient très biens et réellement motivés.

Chaque région s’est dotée d’un site de campagne et vous pourrez toutes les retrouver sur le site national: http://regionsdemocrates.fr

Pour notre site régional en Ile de France c’est :  http://iledefrancedemocrate.fr

La campagne s’est ensuite déclinée au niveau départemental avec le lancement de la campagne dans les Hauts de Seine à Sceaux ce jeudi 4 février (en soirée cette fois ci) en présence d’Alain Dolium et des têtes de liste départementales Chantal Brault et Pierre Creuzet, tous deux membre de la présidence collégiale du MoDem 92 et investis de mandats locaux (Adjointe au maire de Sceaux pour Chantal Brault et conseiller municipal de Nanterre pour Pierre Creuzet).

Je suis arrivé avec une heure de retard pour raisons professionnelles et ai donc raté la partie consacrée à l’organisation de campagne mais j’ai néanmoins pu assister aux interventions de nos tête de liste ainsi qu’aux réponses à certaines questions posées par une salle bien remplie (une bonne centaine de militants présents).

Il ne manquait plus que l’échelon local, comme dans ma ville, qui a subit, au cours des mois passés , une période difficile avec  quelques désistements de certains responsables.

Notre mouvement local a eu jusqu’ici une activité très faible au niveau militant mais comme je le disais plus haut, il sortira peut être de cette période difficile le renouveau nécessaire à notre section.

Alors bien sûr, je sais que chez beaucoup, les doutes sont grands et le départ d’ Antoine Dupin n’ aide pas… Néanmoins, je pense qu’il faut remettre les choses à leur place… Je crois que toutes et tous,tant que nous sommes, nous avons adhéré au MoDem  attirés par un positionnement et un discours qui rejetait le dogmatisme dans notre vie politique et qui prétendait rassembler toutes les bonnes volontés , au delà des lignes de confrontations souvent artificielles ,pour mettre les préoccupation des citoyens au cœur de notre action.

Alors on peut apprécier telle ou telle personne mais au final, ce sont les idées et les valeurs qui comptent.

Nous avons un programme fourni, des têtes de liste volontaires, nos valeurs sont clairement définies, notre autonomie comme force politique nouvelle et détachée des deux grands blocs est acquise (et nous le payons assez cher pour pouvoir l’affirmer)…  Alors, même si l’on peut regretter qu’ untel ou untel ne soit plus là, cela ne doit pas empêcher nos idées et nos valeurs de grandir. Et pour ce faire , elles ont besoin des militants qui sont le cœur de notre mouvement.

Elles ont besoin d’eux maintenant pour la campagne régionale et aussi après pour reconstruire notre action locale.

Cette campagne électorale peut vraiment être l’occasion de renouer des liens, restaurer l’unité et mettre en place des modes de fonctionnement plus à même de remettre chaque adhérent au centre des décisions.

Cela ne se fera pas en trois jours ni d’un claquement de doigt et cela nécessitera une implication militante sur la durée mais je pense que l’on peut…que l’on va y arriver.

Dans les prochains jours et prochaines semaines, la présidence locale lancera des invitations à participer aux différentes actions  dans le cadre des régionales que ce soit notre présence sur le terrain pour rencontrer les citoyens ou d’autres types de démarches .

Je vous invite donc à répondre à ces appels et à nous rejoindre pour faire vivre notre mouvement local et lui permettre de prendre un nouveau départ.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | Tagged: , , , , , | 1 Comment »

Turbulences de pré campagne

Posted by serge92 on 17 janvier 2010

Tout au long des dernières semaines et à l’approche du début officiel de la campagne des régionales, nous voyons notre mouvement confrontés à des turbulences qui portent principalement sur des questions d’alliance ou pas du MoDem ou de certaines de ses composantes avec des listes concurrentes.

Je ne parlerai pas des rumeurs qui courent sur la volonté de telle ou telle personnalité du MoDem de rallier Europe écologie ou autres listes de gauche, n’étant pas du genre à donner crédit à des informations sorties d’on ne sait où par je ne sais qui.

Il y a suffisamment de personnes bien intentionnées qui ont pour seul objectif de nous glisser des peaux de banane sous les pieds pour ne pas se laisser embringuer par des informations non  verifiées ni sourcées.

Par contre nous avons eu toute une série d’informations confirmées parfois par les organisations concernées et c’est la dessus que je m’appuierai.

Tout d’abord, CAP21

Pour rappel l’acronyme CAP21 signifie: Citoyenneté, action, participation pour le XXIe siècle. Constitué en 1996 d’abord en tant qu’ association puis transformé en parti politique à partir de 2000, il se définit comme « … un jeune parti politique qui se reconnaît dans le réformisme écologique en défendant une conception républicaine de l’écologie. »

Lors de la création officielle du Mouvement démocrate en 2007, CAP21 en est devenu membre fondateur mais, et je pense que le problème vient aussi de là, en conservant son autonomie financière et juridique.

En clair, dès le départ il y avait un parti (CAP21) dans le parti (Le MoDem).

Je me souviens qu’à l’époque ,en tant qu’adhérent MoDem de la première heure, je m’étais interrogé sur la logique d’une telle organisation surtout qu’il me semble bien que François Bayrou était opposé à la création de courants à l’intérieur du MoDem comme cela pouvait exister dans d’autres partis.

Cela a amené à des situations que je trouve assez ubuesques: Tout adhérent de Cap21 devient automatiquement membre du moDem sauf s’il ne le souhaite pas donc il y a des Adhérents de CAP21 qui sont membres du Modem ainsi que des CAP21 qui ne le sont pas… Par la suite, certains membres du MoDem en désaccords avec certaines décisions du mouvement (a priori surtout des gens qui étaient déjà sensibles aux idées écologistes dans le passé) ont fait le choix d’adhérer à CAP21 pour être membre du Modem tout en ne l’étant pas complètement.

Bref, ce n’était déjà pas clair à la base et çà ne semble pas s’être amélioré.

Après la contreperformance du MoDem aux européennes, on a senti un réveil des velléités autonomistes de certains ( je dis bien certains et pas tous) cap21 qui se sont traduites très récemment par des infos de négociations entre eux et Europe écologie pour les régionales.

Vous remarquerez au passage que les sites locaux  de Cap21 dont je donne les liens dans les exemples qui suivent, n’hésitent parfois pas à s’en prendre  au MoDem avec des justifications dont certaines que je trouve très fumeuses…

Quelques exemples de ces tractations (avec un lien vers la source de l’info)

  • Région Nord Pas de Calais: Tractations engagées entre Cap 21 et Europe écologie qui se sont soldées par un échec

Source: http://www.cap21npdc.net/article-cap21-nord-pas-de-calais-et-les-verts-arret-des-negociations-42720176.html

  • Région Languedoc Roussillon: Tractations ayant abouties à une alliance Cap21/Europe écologie, les responsables locaux de cap21 se justifiant en dénonçant le flou du positionnement entre le Modem local et la liste du président sortant de la région Georges Freche.

Source: http://cap21-languedoc-roussillon.over-blog.com/article-cap-21-participe-a-la-liste-europe-ecologie-languedoc-roussillon-39302653.htm

  • Région Haute Normandie:Tractations ayant abouties à une alliance avec Europe écologie.Notez le titre de leur article  « cap21 Haute Normandie fait le pari de la cohérence » qui est savoureux de la part d’un mouvement composante à part entière du MoDem qui se présente contre la liste MoDem…

Source: http://cap21hautenormandie.wordpress.com/2009/11/25/regionales-2010-cap21-haute-normandie-fait-le-pari-de-la-coherence/

  • Région PACA: Tractations ayant abouties à une alliance avec Europe écologie…

Source: http://cap21.13.over-blog.com/article-cap21-paca-avec-europe-ecologie-c-est-fait–42987741.html

  • Région ile de France: Tractations avec Europe écologie ayant apparemment échoué…

Source: le site cap21 idf n’étant plus accessible,je me suis rabattu sur le blog d’un élu lié à cap21:  http://pelletantfr.blogspirit.com/archive/2009/12/22/regionales-cap-21-se-positionne.html

  • Région Auvergne: Discussions avec Europe écologie qui, semblent ils, n’ont rien donné…

Source: http://cap21-auvergne.over-blog.com/article-regionales-en-auvergne-europe-ecologie-fait-semblant-43020981.html

  • Région Bretagne: Pas clair pour le moment…

Source: http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/ecologistes-bretons-l-idee-de-rassemblement-avance-12-12-2009-696301.php?xtmc=cap21&xtcr=1

  • Région Lorraine: Tractations ayant abouties

Source: http://lorraine.regions-europe-ecologie.fr/1270-la-campagne/394-cap-21-rallie-europe-ecologie-lorraine/39fde4ec2b/

  • Région Franche Comté: Tractations avec Europe écologie ayant échouées

Source: http://www.leprogres.fr/fr/region/le-jura/jura/article/2569311,181/Cap-21-pas-d-accord-avec-Europe-Ecologie-pour-les-regionales.html

  • Départements de la Réunion:Accord avec Europe écologie

Source: http://cap21-antilles.over-blog.com/article-la-reunion-europe-ecologie-entre-en-campagne-43025574.html

A contrario, je n’ai pas trouvé d’infos qui corroboreraient que les cap21 des régions suivantes aient entamé de réelles discussions avec Europe écologie:

Basse Normandie, Centre,Rhône alpes, Alsace,Midi Pyrénées,Picardie,Champagne Ardennes, Bourgogne,Limousin,Corse,Départements d’outre mer hors Réunion.

Comme quoi la donne n’est vraiment pas claire même à l’intérieur de CAP21.

Synthèse des différentes situations régionales

Sauf erreur ou information erronée, sur les 21 régions Françaises, il y a eu des discussions entre les cap21 locaux et Europe écologie dans 8 d’entre elles + la Réunion (que je met à part puisqu’il s’agit d’un département et pas d’une région).

Donc 13 régions (et certains départements d’ outre mer) dans lesquelles on peut supposer que cap21 reste en cohérence avec son statut de membre fondateur du Modem.

Interrogations

Sans vouloir jeter la pierre aux militants Cap21 qui restent fidèles à l’alliance avec le MoDem, je m’interroge très fortement sur la cohérence qu’il peut y avoir à ce qu’un parti à part entière comme Cap21 continue à exister au sein même du mouvement démocrate.Il me semble qu’il n’est plus possible de fonctionner de cette manière et qu’il va falloir qu’à un moment donné Cap21 dise s’il est dehors ou dedans car on ne peut continuer à avoir cette épée de Damoclès sur la tête à chaque élection.

L’attitude de la présidente de Cap21 Corinne Lepage ,personne qui me semble plutôt respectable,me parait par ailleurs un peu ambiguë car d’un côté elle réaffirme Cap21 comme membre du MoDem et comme son allié naturel aux régionales mais ne condamne pas fermement les décisions prises de s’allier à Europe écologie par ses représentants dans certaines régions .

Si on ajoute à cela sa démission de la présidence des commissions thématiques du MoDem, heureusement reprise avec efficacité par Robert Rochefort ainsi que la création du club de réflexion « Terre démocrate » à la façade assez séduisante mais dont je ne comprends pas trop l’objectif final (et dont l’orientation me semble, à titre personnel, inquiétante vu certaines des personnalités le constituant), j’ai un doute sur la pérennité de l’attelage Cap21/Modem…

Alors, entendez moi bien, je suis absolument convaincu que les questions liées à l’environnement et au développement durable sont d’une très grande importance et doivent avoir une place significative dans la campagne du mouvement démocrate mais je pense qu’il y a d’autres thèmes tout aussi importants :Social, emploi, développement économique,logement… qui doivent être traités. Cela doit former un tout cohérent.

Pour étayer mes écrits, je m’appuierai sur les propos tenus par le tête de liste MoDem en Poitou Charente Pascal Monier lors de son passage sur l’antenne de France 3 Poitou Charente qui expliquait en substance que notre différence au MoDem c’est que dans notre programme nous rentrons par le prisme de l’humain avec toutes les dimensions que cela implique et parmi elles la dimension écologique qui est essentielle pour permettre de conserver un monde vivable alors que certains passent uniquement par le prisme écologique.

L’homme doit être au cœur de la société et l’écologie est un des éléments essentiels de cet objectif mais pas le seul.

Video : http://www.modem17.com/elections-regionales-2010.php/elections-regionales-2010/pascal-monier-200-alexis-blanc-19

Le cas de la région Poitou Charente

Cela me permet de faire la transition avec le buzz qui a commencé hier à propos du prétendu ralliement du Modem de Charente Maritimes à la liste de Segolene Royal repris complaisamment par de grands médias nationaux.

La réponse des instances départementales du Modem de ce département par le biais du site du modem local ainsi que de certains responsables nationaux ne laissent aucun doute sur la volonté d’autonomie du MoDem au 1er tour dans toutes les régions.

Le principe de l’autonomie a été actée au niveau national et engage tous les représentants du MoDem dans toutes les régions.

Dans la vidéo que je cite plus haut, Pascale Monier explique d’ailleurs le déroulement de cette affaire et je pense que cette malheureuse histoire va être l’occasion pour notre mouvement de faire passer un message très fort: On ne s’assiéra pas sur nos convictions même en échange de la garantie de quelques fauteuils bien confortables au conseil régional de Poitou Charente.

Je suis assez heureux de voir les réactions de nos confrères de ce département qui ne laissent aucun doute sur leur volonté de porter haut et fort et en toute autonomie nos couleurs lors de ces régionale.

Je leur souhaite bonne chance dans cette campagne.

Plus d’info sur le site du modem de Charente maritime : http://www.modem17.com



Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

Posted in Non classé | 1 Comment »